Eurosport

Un choc, deux légendes et Paire pour un exploit : Tout savoir sur la journée de dimanche

Un choc, deux légendes et Paire pour un exploit : Tout savoir sur la journée de dimanche

Le 01/06/2019 à 20:30Mis à jour Le 02/06/2019 à 09:57

ROLAND-GARROS – Place aux huitièmes de finale à compter de dimanche. Deux programmes de feu sur le Chatrier et le Lenglen. Sur le premier nommé, Roger Federer et Rafael Nadal se succèderont. Le Lenglen, lui, accueillera un Tsitsipas-Wawrinka de feu et Benoît Paire, qui, contre Nishikori, tentera de se hisser pour la première fois de sa carrière en quart de finale d'un Majeur.

Le match du jour : Tsitsipas – Wawrinka

L'homme qui monte face à l'homme qui revient. Duel générationnel ce dimanche sur le court Suzanne-Lenglen. Stefanos Tsitsipas prend de bonnes habitudes en Grand Chelem. Après sa demi-finale à Melbourne, le voici à nouveau en deuxième semaine, pour la troisième fois sur les quatre derniers Majeurs. Il a souffert pour en arriver là, face à Hugo Dellien et plus encore contre Filip Krajinovic. Il parait un peu émoussé dans ce tournoi mais le talent est là, et le caractère de battant aussi. Mais contre Stan Wawrinka, il lui faudra appuyer sur l'accélérateur, s'il en est capable.

Car le Vaudois ne semble plus très loin du joueur qu'il fut après son opération qui lui a globalement fait perdre un an et demi. Le vainqueur de l'édition 2015 a impressionné depuis le début du tournoi, particulièrement contre Grigor Dimitrov au troisième tour. A noter que les deux joueurs ont achevé leur dernier match samedi et partiront donc sur un pied d'égalité à ce niveau. L'affiche promet énormément. Pour l'un comme pour l'autre, c'est un sacré test et le vainqueur sera forcément à considérer avec le plus grand sérieux pour la suite.

Vidéo - Plus solide dans les moments chauds, Wawrinka remporte un duel de cogneurs contre Dimitrov

02:57

On a aussi hâte de voir

Benoît Paire à l'œuvre. Son interminable combat contre Herbert aurait pu laisser des traces mais l'abandon de Pablo Carreno Busta compense un peu cette débauche d'énergie contre son pote alsacien. Kei Nishikori est tout sauf un cadeau mais si l'Avignonnais tient physiquement, ce n'est pas injouable. Il n'a battu le Japonais que deux fois en huit matches, mais deux victoires marquantes, à l'US Open 2015 et à Tokyo la même année.

Le duel entre Sloane Stephens et Garbine Muguruza, soit entre la finaliste 2018 et la gagnante de l'édition 2017. Même sans grandes références sur terre cette saison, l'Espagnole, comme souvent, parait revigorée par l'air de la porte d'Auteuil, où elle atteint les huitièmes de finale pour la 6e année consécutive. Mais elle passe un gros test avec Stephens, qui monte elle aussi en puissance.

On se demande...

Si Stefanos Tsitsipas en a encore sous le capot. Le Grec s'en est tiré avec sa grinta habituelle face à Krajinovic, mais il apparait fatigué dans cette quinzaine. Et dimanche, contre Wawrinka, il disputera déjà le 44e match de sa saison…

Si Petra Martic n'est pas en train de devenir la favorite de ce bas de tableau. La Croate a peu joué sur terre : Charleston aux Etats-Unis (demie), Istanbul (victoire) et Madrid (quart). Mais elle a bien joué. Arrivée en confiance à Paris, elle n'est pas loin d'avoir été la plus impressionnante de cette première semaine. Gare à elle. Elle affronte Kanepi dimanche pour un premier quart en Grand Chelem.

S'il est raisonnable d'imaginer que les outsiders argentins, Leonardo Mayer et Juan Ignacio Londero, peuvent signer la sensation de la quinzaine face à Roger Federer et Rafael Nadal. A priori, nous serions tentés de répondre par la négative.

Si Benoît Paire finira son match dimanche soir. Avec le Tsitsipas-Wawrinka calé juste avant, et un Vekic-Konta qui pourrait également durer, les organisateurs ont pris un risque.

Benoît Paire lors de Roland-Garros 2019

Benoît Paire lors de Roland-Garros 2019Getty Images

3 stats à avoir en tête

6. Le bas de tableau est dévasté chez les dames. Sur les huit têtes de série qui auraient dû théoriquement se retrouver en huitièmes de finale, seules deux ont survécu jusqu'ici : Sloane Stephens (N°7) et Anastasija Sevastova (N°12). Les six autres ont disparu : Pliskova (2), Bertens (4), Kerber (5), Svitolina (9), Wozniacki (13) et Bencic (15).

14. S'il s'impose devant Kei Nishikori, Benoît Paire deviendra le 14e joueur français à atteindre les quarts de finale à Roland-Garros dans l'ère Open. Il rejoindrait, dans l'ordre chronologique : George Goven, Patrick Proisy, François Jauffret, Yannick Noah, Christophe Roger-Vasselin, Henri Leconte, Thierry Champion, Cédric Pioline, Sébastien Grosjean, Julien Benneteau, Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.

2012. Juan Ignacio Londero effectue ses premiers pas dans un tableau final de Grand Chelem ici à Paris. Coup d'essai, coup de maître, puisque l'Argentin s'est hissé en huitièmes de finale. Il est le premier débutant en Grand Chelem à franchir les trois premiers tours depuis David Goffin, déjà à Roland-Garros, en 2012.

Vidéo - Moutet et Londero ont régalé le court 14 : Les meilleurs moments d'un sacré combat

02:57

Le point météo

Ce sera l'été dimanche sur Roland-Garros. La plus chaude journée de la quinzaine : 33 degrés annoncés au plus haut du mercure dans l'après-midi. Les nuages enfleront au fil des heures mais si un maigre risque orageux existe, il ne devrait pas s'exprimer avant la soirée. Profitez-en, d'ici mercredi, la température aura chuté de moitié (!) et la pluie devrait être abondante en deuxième semaine.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0