Pour un mercredi tombé à l'eau, beaucoup d'interrogations pour la suite du tournoi. Et un début de réponse, quand même : les quarts de finale prévus ce mercredi dans les tableaux masculin (Djokovic - Zverev et Thiem - Khachanov) et féminin (Halep - Anisimova et Keys - Barty) seront disputés jeudi, jour normalement dévolu aux demi-finales femmes, avec un ajustement horaire conséquent puisque les duels Halep - Anisimova et Keys - Barty ouvriront le bal dès midi sur le Chatrier et le Lenglen. Les matches masculins devraient débuter sur les coups de 14h30.
Si la question des billets du jour a vite été réglée - ceux-ci "seront remboursés en intégralité par la Fédération française de tennis" et offriront un accès jeudi aux courts annexes et au Suzanne-Lenglen - d’autres soucis n’ont pas tardé à pointer le bout de leur nez.
Le mauvais temps est une possibilité pour vendredi
Roland-Garros
Plus qu'un simple outsider, pas tout à fait un favori : Le paradoxe Tsitsipas
27/05/2021 À 10:02
Parce que ce décalage d'une journée risque de poser un plus gros problème pour… vendredi et peut-être pour la suite. Ce fut évidemment le sujet majeur de la conférence de presse organisée en urgence par Guy Forget, directeur du tournoi. D'autant que les prévisions météorologiques ne sont pas des plus optimistes. "Le mauvais temps est une possibilité pour vendredi, raison pour laquelle j'ai laissé la place aux différentes options. Aucune n'étant idéale, puisqu'il y a encore les simples hommes, les simples femmes. On peut jouer sur deux ou trois courts, mais à un moment, il faudra prendre une décision", a confié Forget qui n'a pas exclu "le scénario du pire", à savoir une finale messieurs qui serait disputée lundi. Et une finale dames le dimanche. "Ce n'est pas ce que nous souhaitons mais les joueuses risquent de jouer trois jours de suite, ce qui est une tâche difficile. Nous espérons néanmoins pouvoir terminer les matches dames à temps, et, croisons les doigts, pouvoir terminer vendredi les rencontres prévues."

Une balle sous la pluie

Crédit: Getty Images

Vendredi, il va falloir jongler avec les courts et l'équité sportive, qui en a déjà pris un coup dans l'aile, dans le tableau féminin notamment, avec deux demi-finalistes qui attendent au chaud (Konta et Vondrousova) et deux autres qui sont encore à connaitre. Pour éviter de l’aggraver alors que la finale est programmée samedi, Guy Forget a clairement laissé entendre mercredi que les deux demies pourraient être disputées en même temps, la première sur le Suzanne-Lenglen, la seconde sur le nouveau court Simonne-Mathieu.
"Si les choses tournaient mal, je pense que peut-être l'idéal serait que les deux joueuses puissent avoir le même temps de repos, et effectivement, le meilleur moyen d’y parvenir serait qu'elles jouent leur match exactement en même temps. Ainsi, si elles sont interrompues par la pluie, les deux le seront en même temps, a expliqué le directeur du tournoi. Il n'y aura pas une joueuse qui pourrait, dans l'absolu, terminer vingt-quatre heures avant l'autre."
Cela ne changerait rien à la programmation du Philippe-Chatrier, réservé aux deux demies hommes, dont un très attendu Federer - Nadal qui devrait lancer la journée pour des raisons, là aussi, d’équité. La solution des trois courts aurait un autre avantage : cela ne créerait pas un problème supplémentaire lié à la double billetterie qui est de mise lors des demi-finales masculines. Quatre demies le vendredi, c'était déjà arrivé en 2016. Mais sans double billetterie. Et sans pluie prévue…
Roland-Garros
EN DIRECT : Mené 0-2, Hugo Gaston pousse Dominic Thiem à un 5e set !
04/10/2020 À 17:35
Roland-Garros
Shapovalov s'en prend à Roland : "Ils ne font pas du bon boulot, il n’y a pas vraiment de bulle"
01/10/2020 À 17:54