Quand le toit flambant neuf du Chatrier s'est refermé, enserrant le court à quelques minutes du rendez-vous final d'une quinzaine à jamais unique, personne ne l'a dit trop haut, parce que Rafael Nadal serait bientôt de l'autre côté du filet. Mais tout le monde y a pensé très fort, parce qu'en face de Rafa, il y aurait Novak Djokovic.

La première finale "indoor" de l'histoire de Roland-Garros, dans ces conditions climatiques et atmosphériques uniques, pouvait-elle basculer parce que le ciel n'était plus dans leur ligne de mire ? Eh bien, non. Pas la peine de faire durer le suspense plus longtemps. Parce que, de suspense, il n'y a pas eu. Et Novak Djokovic, invaincu cette année quand il était allé au bout de ses débats raquette à la main, a vécu une après-midi cauchemardesque au possible.

Roland-Garros
L'hommage de Federer à Nadal : "Bien joué, Rafa, tu le mérites"
11/10/2020 À 17:32

Une bulle et trois sets pour un 13e triomphe : Nadal a détruit Djokovic

Cauchemardesque, parce que Rafael Nadal est un tout-terrien. L'Ibère aux désormais 20 titres du Grand Chelem a plié l'affaire d'entrée. Un premier set en guise de roue de bicyclette et le numéro 1 mondial n'était déjà plus dans le rétroviseur. S'il ne fallait retenir qu'une stat de cette finale à sens unique, ou même impasse pour Djoko, ce serait celle-là : 52, comme le nombre de fautes directes qu'il a concédées, dimanche. Et comme Rafa n'avait pas décidé de l'épargner…

J’ai été complètement surclassé

D'ailleurs, le Serbe n'avait pas grand-chose à dire au moment où il lui a bien fallu expliquer le pourquoi du comment d'une telle rouste. "Vous savez, je n'ai pas grand-chose à dire sinon que j'ai été complètement surclassé par Rafa, le meilleur joueur sur le court, a-t-il reconnu. Il n'a rien manqué et remettait chaque balle, jouant parfaitement tactiquement. Je pensais que j'étais en grande forme tout au long du tournoi. J'aurais certainement mieux pu jouer lors des deux premiers sets surtout. Mais sa qualité de tennis, son niveau… Il est phénoménal. Il a joué un match parfait, surtout dans les deux premières manches."

Pourtant, Novak Djokovic, comme les observateurs avisés, a bien cru que les conditions lui seraient plus favorables. Parce que l'automne, parce que la terre lourde, parce que le toit. Mais il y avait Rafa. En conséquence, Djoko a vite compris que ce 18e titre majeur tant convoité, il faudrait aller le chercher en Australie en 2021 plutôt qu'à Paris en 2020. "Je pensais aussi que les conditions me seraient plus favorables, a-t-il confirmé en conférence de presse. Je me sentais bien, j'avais gagné à Rome en plus. Mais voilà, Rafa a prouvé que tout le monde avait tort. C'est pour ça qu'il est un immense champion. Il n'a perdu que deux fois ici dans sa carrière. Vous pouvez utiliser tous les superlatifs, il les mérite."

"Djokovic a été impeccable, il a su reconnaître la supériorité de Nadal"

Habituellement, je gagne le point neuf fois sur dix

Durant la quinzaine, Djokovic s'était beaucoup appuyé sur les amorties. Elles avaient fait son bonheur. Pas dimanche. S'il a un regret, il est probablement tactique. Le numéro 1 mondial pense qu'il n'a pas tout bien fait, au contraire. "Je me suis probablement trop précipité, j'ai essayé de raccourcir les échanges et réussir des coups gagnants. Mais je n'ai pas bien construit mes points. Mais c'est aussi à cause de lui, par sa défense incroyable. Habituellement, après deux ou trois échanges de fond de court, en coup droit ou revers, je gagne le point neuf fois sur dix. Mais pas contre lui, dans ces conditions."

A un confrère qui lui a tendu une perche et proposé de dévoiler au monde entier un éventuel pépin physique de derrière les fagots, le Serbe a répondu, sans se défiler : "Non, non, j'étais bien. Tout allait bien. J'étais prêt pour ce match. J'ai juste été surclassé par un gars qui a joué à la perfection aujourd'hui." Aussi simple que ça. Et classe.

Qui est le plus grand ? "J’aurais tendance à dire que Djokovic est le plus fort de tous"

Roland-Garros
"Swiatek a encore prouvé que le jeu stéréotypé des filles, c'est bien fini !"
14/10/2020 À 13:35
Roland-Garros
"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"
13/10/2020 À 20:50