La montagne était trop haute pour Sebastian Korda. Opposé à son idole en 8e de finale de Roland-Garros, l'Américain n'a pas réussi l'exploit de faire tomber le roi de la Porte d'Auteuil. Vainqueur en trois petits sets de son jeune rival (6-1, 6-1, 6-2), l'Espagnol a rejoint pour la 14e fois de sa carrière les quarts de finale du simple messieurs du Majeur parisien.

ATP Finals
Roulez jeunesse, Medvedev écarte Nadal et rejoint Thiem en finale
21/11/2020 À 22:55

Joué sous le soleil, mais avec fort vent qui l'a gêné, Nadal a sorti une prestation dans la droite lignée de son Roland 2020 en collant trois sets à son rival. Cette fois, il n'a perdu que quatre jeux. C'est un de moins que face à Stefano Travaglia au 3e tour. Pourtant, Korda a mieux joué que l'Italien pendant 1h55.

Du vent mais aucun sentiment : la démonstration de Nadal face à Korda

Du vent mais pas grand chose d'autre à signaler

Trop tendre et pas encore capable de tenir l'échange pendant tout un match face à un joueur comme Nadal, Korda a semblé tout petit dans l'ensemble. Mais son entame de match, où il a poussé l'Espagnol à jouer un jeu de neuf minutes avec deux balles de break sauvées à la clé avant de confirmer derrière son engagement, a donné une idée de ce qu'il avait dans le ventre. Le joueur de Bradenton sait frapper des deux côtés et il trouve de beaux angles quand son jeu est en place. Surtout, il a une belle main, comme papa. Reste encore à trouver la continuité, une première balle plus présente et à travailler son déplacement. C'est ce qui lui a manqué dimanche.

Car Korda a eu l'opportunité d'ennuyer Nadal. C'était au début du 3e set. Le joueur de 20 ans a pris le service de Nadal, mené 2-0 et bien enquiquiné le Majorquin, déréglé et en difficulté avec le vent. Quelques ajustements ont permis au tenant du titre de refaire son retour et dépasser son jeune adversaire. Parfois un peu court au niveau de ses frappes, et trop occupé à se plaindre des éléments, Nadal a sorti une copie presque parfaite. Il n'y a pas grand chose à dire de son match. Il a fait du Nadal.

ATP Finals
Après l'Annapurna Djokovic, l'ambitieux Medvedev s'attaque à son Everest Nadal
20/11/2020 À 23:33
ATP Finals
Et si l’heure de Rafa au Masters avait sonné ? "Cette année est un peu différente…"
20/11/2020 À 08:05