Dominic Thiem est un homme heureux. Plutôt normal, quand on vient de s’offrir son premier Grand Chelem en carrière. Un homme qui a besoin de repos, aussi, alors que seulement deux semaines séparent sa finale remportée face à Alexander Zverev de la quinzaine de Roland-Garros, qui débute le lundi 27 septembre. Alors l’Autrichien a fait un choix : ne pas rejouer jusqu’à son arrivée à Paris. "Dominic Thiem m’a dit aujourd’hui qu’il ne jouera plus jusqu’à Roland-Garros. D’un Majeur sur dur directement à un Majeur sur terre", a écrit Christopher Clarey, journaliste pour le New York Times, mardi.

Masters Rome
6-2, 6-1 : retour sur terre difficile pour Paire, balayé d'entrée par Sinner
14/09/2020 À 18:29

"Je serai remis et prêt à 100%"

Le joueur de 27 ans arrivera donc à Roland sans passer par la case Rome, tandis que le Masters 1000 de Madrid a été annulé. Il ne sera pas non plus à Hambourg, du 21 au 27 septembre. Thiem va débarquer sur sa surface favorite en pleine confiance, certes. Mais en y ayant comme référence, cette année, que le tournoi de Rio en février, et quelques exhibitions durant le break forcé, dont le controversé Adria Tour de Novak Djokovic. Ce qui n’inquiète pas son entraîneur Günter Bresnik : "Pour Dominic, passer de n’importe quelle surface à la terre battue prend, je dirais, une demi-heure, a-t-il assuré dans les colonnes du quotidien. Il a l’habitude".

"Je suis sûre que physiquement, je serai remis et prêt à 100%, a assuré de son côté l’intéressé. Mais l’autre facteur est comment je digère l’US Open émotionnellement, mentalement". Être attentif à cela est un premier pas pour éviter la douche froide.

De l'improvisation et de belles inspirations : Le top 6 des points sortis de nulle part

Roland-Garros
Murray invité à la fête, Bouchard récupère une wild-card, pas Clijsters
14/09/2020 À 17:41
US Open
Improbable et inoubliable
14/09/2020 À 10:24