Benoît Paire n'a de cesse de le ressasser : le tennis sans spectateur ne lui apporte pas de bonheur. Dans l'ambiance feutrée des huis clos, il assume de s'aligner sur certains tournois pour des raisons financières. Une posture qui fait de lui un personnage clivant. Mais ce lundi, le tableau était différent. Sur le court Simonne-Mathieu, Paire a pu puiser de l'énergie dans le soutien du public de Roland. Cela n'a pas suffi à terrasser Casper Ruud, mais cela a mis du baume au cœur du Français de 32 ans.
"C'est toujours une déception de perdre au 1er tour à Roland-Garros, a d’abord déclaré Paire, en conférence de presse. Mais voilà... les derniers mois ont été tellement difficiles, mentalement, psychologiquement (…) Je me suis rendu compte que le public était présent, qu'il m'a soutenu du début à la fin." Même battu en quatre manches (5-7, 6-2, 6-1, 7-6), le 40e du classement ATP s’est félicité d’avoir répondu à l’engouement qu’il a sollicité : "Je n'ai rien lâché. C'est pour ça que je suis très fier de moi (…) J’ai tout donné et c'est le plus important."

Benoît Paire au service, face à Casper Ruud, lundi 31 mai 2021 au 1er tour de Roland-Garros

Crédit: Getty Images

ATP Genève
Paire est tombé sur un os
HIER À 17:11
Cette défaite, elle va me faire du bien
Il va jusqu’à espérer un revers fondateur : "Cette défaite, elle va me faire du bien. Même si, là, je suis encore sous le coup de la déception. J’ai retrouvé le tennis que j’aime, avec du public, des émotions et du partage. C’est ça qui le rend beau." Paire maintient qu’il a besoin de cette interaction : "On ne joue pas que pour soi, on joue aussi pour procurer des émotions. Ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde, mais ça l’est pour moi."
L’Avignonnais persiste et signe : "Je ne vais pas revenir sur mes déclarations. Jouer dans un stade à huis clos n'a pas de sens. Aujourd'hui (lundi), j'ai retrouvé cette ambiance. (Le soutien des spectateurs) m'a vraiment touché." C’est un Benoît Paire reconnaissant qui a laissé retomber la pression après sa défaite : "C'est pour ça qu'à la fin j'étais ému. Ce n’étaient pas des larmes de tristesse, c’étaient plus des larmes de soulagement (…) Je les remercie beaucoup."
Paire, privé de JO par la fédé en raison d’un "comportement profondément déplacé", s’est donc rassuré quant à sa cote de popularité. Il a semblé revanchard au moment de l’expliciter : "Je me dis qu’il y en a qui parlent pour rien. (…) On entend beaucoup de critiques. Mais je me rends compte qu'il y a beaucoup de gens qui m'aiment et qui me soutiennent." Il affiche le bilan de 2 victoires en 17 matches en 2021 et il lui reste maintenant à se rassurer dans le jeu.

La question qui fâche : Faut-il aller jusqu'à exclure Osaka ?

ATP Estoril
Cette délicieuse amortie de coup droit de Paire n'a pas suffi
25/04/2022 À 14:10
ATP Estoril
10e défaite d'affilée : la série noire se poursuit pour Paire
25/04/2022 À 13:55