Entre Daniil Medvedev et Roland-Garros, ce n’était pas l’amour fou. Mais cette année, tout a changé. Et le Russe se lance même à la conquête du public parisien. Qualifié pour les quarts de finale ce dimanche - alors qu'il n'avait jamais gagné un match Porte d'Auteuil il y a une semaine - à l’issue de son succès en trois manches face à Christian Garin (6-2, 6-1, 7-5), le N.2 mondial a ouvertement dragué les spectateurs du Court Suzanne Lenglen.
Questionné par Cédric Pioline sur le court concernant sa rencontre à venir face à Stefanos Tsitsipas, Medvedev a ainsi répondu : "Cela va être un bon match (…) On s’est joué en demie en Australie (victoire de Medvedev, NDLR). C’est bien que l’on ait une rivalité comme cela. J’espère que le public français va être de mon côté. Cela va beaucoup m’aider. J’espère que les gens qui vont venir mardi vont se dire : 'Ok, il parle français, il est sympa… allez, on est pour lui'."
Je me suis dit : ‘Ok, il faut que je mette de la folie aussi’ et les deux coups droits que j’ai réussis étaient monstrueux. C’était vraiment incroyable
Wimbledon
Wimbledon interdit les Russes et les Biélorusses de participer à l'édition 2022
20/04/2022 À 14:40
Une déclaration qui a eu un écho en tribunes, d’où sont partis des "Daniil, Daniil, Daniil" enthousiastes. Ce à quoi Medvedev a répondu, taquin : "Mardi, s’il vous plait…" L’opération séduction semble donc en bonne voie pour le joueur de 25 ans, qui s’entraîne en France. Et n’a pas que son humour pour plaire.
Medvedev fait aussi dans le spectaculaire. Deux coups droits gagnants, décochés le long de la ligne, lui ont permis de signer le break décisif. Il raconte : "Sur une balle de break à 5-5 (dans le 3e set, NDLR), je voulais juste mettre la balle dans le court et espérer qu’il rate. Il a mis un coup complètement fou sur la ligne. Un coup qui pouvait changer le match. Donc à une égalité je me suis dit : ‘Ok, il faut que je mette de la folie aussi’ et les deux coups droits que j’ai réussis étaient monstrueux. C’était vraiment incroyable." Incroyable, mais vrai. Un peu comme sa métamorphose terrienne.

Daniil Medvedev

Crédit: Getty Images

ATP Miami
Il ne redeviendra pas N°1 lundi : Medvedev tombe devant Hurkacz
31/03/2022 À 19:20
ATP Miami
Secoué, Medvedev s'est sorti du piège Brooksby
29/03/2022 À 19:35