Quel match incroyable... En considérant tous les facteurs, le contexte, votre deuxième victoire sur Nadal à Roland-Garros, etc., comment classeriez-vous ce match dans votre carrière ?
Novak DJOKOVIC : C'est clairement mon plus grand match à Roland-Garros et dans le top 3 des plus grands matches de ma carrière, si on prend en compte la qualité de jeu, le fait que j'affrontais mon plus grand rival sur le court où il a connu tant de succès, où il domine tellement depuis plus de 15 ans, et l'ambiance totalement électrique. Il y a eu beaucoup de soutien pour les deux joueurs. Tout simplement incroyable. J'étais très heureux qu'il n'y ait pas de couvre-feu à 23 heures. C'est juste un de ces matches et une de ces soirées dont vous vous souvenez pour toujours.
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11
Pourtant, elle avait mal commencé pour vous. Qu'est-ce qui vous traverse l'esprit quand vous vous retrouvez mené 5-0 au premier set ?
N.D. : Même si j'ai pris un mauvais départ, je n'étais pas trop nerveux parce que je trouvais que je sentais bien la balle. Il fallait simplement que je m'ajuste par rapport à sa balle, qui ne ressemble à aucune autre. Il met tellement de spin, c'est invraisemblable. Mais j'étais prêt. Mentalement, je me sentais bien. Physiquement aussi.

"C'est le plus grand match de Djokovic à Paris pour un tas de raisons"

Le spectre de la finale 2020 n'est-il pas revenu ?
N.D. : Oui ça ressemblait au début du match de la finale de l'an dernier, mais j'ai réussi à me relancer avant la fin du premier set. Même si je l'ai perdu, à 6-3, j'avais trouvé mon jeu. Et j'ai breaké d'entrée au deuxième. Les choses commençaient à se mettre en place. Sauf mon service. Ça n'a pas été un atout pour moi ce soir, à part au quatrième set. Là, il y a eu un déclic et j'ai enfin eu beaucoup de points gratuits.
Que vous inspire tout ce qu'a accompli Nadal ici ?
N.D. : C'est difficile de trouver les mots. Il n'y a pas assez de superlatifs pour décrire ce que Rafa a réussi à Roland-Garros. Il est le joueur le plus dominant de l'histoire de ce tournoi. Il a perdu deux, enfin trois fois maintenant, ici, dans toute sa carrière.
On dit souvent que le battre à Roland-Garros est le défi ultime du tennis...
N.D. : Chaque fois que vous entrez sur ce court contre lui, vous savez que vous allez devoir gravir l'Everest. Je n'avais gagné qu'une fois en huit matches contre lui sur le Chatrier. Mais j'ai essayé de retenir le positif, ma victoire contre lui en 2015 notamment. Mais encore une fois, ce match restera spécial, pas seulement parce que j'ai gagné, mais pour l'atmosphère de cette soirée.
Après un tel combat, physiquement, comment vous sentez-vous alors que la finale va vite arriver ?
N.D. : Je ne suis pas le mec le plus frais du monde, là, tout de suite. La bonne nouvelle, c'est que j'ai un jour et demi pour me requinquer, essayer de récupérer, et de penser à mon prochain adversaire. Bien sûr, je vais savourer un petit peu cette victoire. Je n'ai pas beaucoup de temps pour ça, mais je pense que je mérite de me relaxer un peu après cette grande victoire, sans penser à la suite même si c'est une finale de Grand Chelem. J'y penserai demain (samedi, NDLR), en deuxième partie de journée.

Di Pasquale: "En finale, Tsitsipas aura beaucoup moins à perdre que Djokovic"

Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06