Iga Swiatek a gagné, le tennis féminin aussi. Dans un duel de deux des promesses du circuit WTA entre la Polonaise de 20 ans et l'Ukrainienne Marta Kostyuk (18 ans, 19 le 28 juin prochain), la night session de ce lundi a livré - cette fois - un bien joli spectacle. La prime est revenue à "l'expérience" de Swiatek, vainqueur en deux sets de sa cadette en deux manches (6-3, 6-4) en 1h32. La tenante du titre reste dans la course à sa propre succession et affrontera la Grecque Maria Sakkari en quart de finale, dans l'affrontement des deux dernières membres du Top 20 mondial encore en lice.
Open d'Australie
Swiatek et Halep font le boulot, Stosur héroïque, Kvitova dehors
HIER À 01:33
La cruelle vérité du score cache pourtant une sacrée passe d'armes entre les deux joueuses. Dans sa quête de doublé, Iga Swiatek n'a pas la tâche si aisée, après un 3e tour déjà compliqué contre une "ex-future grande" en la personne d'Anett Kontaveit. Poussée au tie-break contre l'Estonienne dans la première manche, Swiatek s'est cette fois évitée une telle gageure. Mais ce n'est pas sans avoir dû être à son meilleur niveau, tant technique que physique, dès le début du match contre Marta Kostyuk. Pour son premier huitième de finale en Grand Chelem, l'Ukrainienne n'a absolument pas eu froid aux yeux, lâchant ses coups, notamment ses revers long de ligne. Un geste dont les deux joueuses nous ont régalées toute la soirée.

A quelques points près

Entre deux adversaires aux qualités parfois similaires, et à la même envie, il s'en est fallu de peu pour que le scénario soit différent. Mais Iga Swiatek, qui ne fait pas ses 20 ans, a produit un jeu d'une constance impeccable. Mieux encore, elle n'a jamais craqué, même quand elle a été mise sous pression. Malgré sa volonté, Marta Kostyuk aura quelques leçons à retenir de sa vis-à-vis, à l'image du huitième jeu de la première manche. Sur son service pour revenir à quatre partout, l'ex n°2 mondiale juniors a flanché, une double faute et deux fautes directes, au pire moment.
L'histoire s'est répétée lors du deuxième set, malgré l'intervention du médecin pour l'Ukrainienne, marquée par le bras de fer physique intense imposé par Swiatek et ses ogives flashées jusqu'à 143 km/h en coup droit. Breakée sur sa deuxième mise en jeu, Kostyuk a répondu immédiatement pour prolonger le suspense, comme le plaisir de ce match. Puis, comme tout le match durant, la Polonaise a été meilleure sur les points-clés. Kostyuk a elle été frustrée, notamment sur la volée à 4-3, 30-A, qui a offert l'opportunité à Iga Swiatek de confirmer son break décisif.

Iga Swiatek

Crédit: Getty Images

L'adolescente n'a pas lâché allant à son tour arracher une balle de break dans la foulée. Mais la tenante du titre polonaise s'est montrée plus solide dans les moments charnières. La force des championnes assurément. S'il est bien trop tôt pour qualifier Marta Kostyuk de la sorte, la voir refuser d'abdiquer face à sa première balle de match subie à 5-3 donne un bel aperçu de son mental. La balle de match, absolument superbe, a donné un autre aperçu de l'abnégation de l'Ukrainienne, bien que Swiatek ait décroché la victoire.
Iga Swiatek ne s'en est pas cachée, "c'était dur de terminer ce match". "Je suis vraiment contente d'avoir battu Marta, elle a très bien défendu" a assuré la 9e joueuse au classement WTA au micro d'Amazon Prime Vidéo. Contre Maria Sakkari en quart de finale, c'est un affrontement d'un autre genre qui l'attend, face à une des joueuses les plus athlétiques du circuit. Il lui faudra sans doute éviter les matches de double à rallonge comme celui qu'elle a vécu dimanche (3h11 pour dominer, avec Bethanie Mattek-Sands, les têtes de série N.1 Hsieh et Mertens). Elle pourra pour cela puiser un peu plus de force dans le public qui lui "a beaucoup manqué" dans un Chatrier vide, lundi. Cela ne s'est pourtant pas fait sentir.
Indian Wells
Swiatek déroule, Svitolina galère, Fernandez brille
10/10/2021 À 19:53
Roland-Garros
Sensation : La porte pour Swiatek, les demies pour Sakkari
09/06/2021 À 13:06