C'est une image rare. Presque "bizarre". Samedi matin, Rafael Nadal a quitté Paris. Filmé à la sortie de son hôtel, l'Espagnol est parti sous quelques applaudissements, a salué de la main puis s'est engouffré dans un van, direction l'aéroport. Retour à la maison pour le numéro 3 mondial, à la veille d'une finale qui se déroulera sans lui pour la quatrième fois seulement depuis 2005.
La suite, théoriquement, pour lui comme pour les autres, c'est la courte saison sur gazon. Non inscrit à Halle ou au Queen's, la semaine prochaine, Nadal avait un temps envisagé de prendre part au tournoi de Majorque, à domicile, juste avant Wimbledon. Mais ce ne sera pas le cas. "Je ne jouerai pas Majorque, a-t-il confié à la presse espagnole. J'adorerais jouer devant mon public mais je n'ai pas le choix. J'ai l'âge que j'ai, et je ne joue jamais la semaine qui précède un Grand Chelem."

La question qui fâche : Est-ce la fin du règne de Nadal à Roland-Garros ?

Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11
J'ai besoin de souffler
Surtout, il n'a pas la tête à ça. Ni les jambes. "Je ne me sens pas prêt à reprendre l'entraînement sur gazon dans trois jours. C'est intenable", a-t-il dit. La campagne printanière sur terre battue lui a pris énormément d'énergie. Et, insiste-t-il à nouveau, son âge se charge de lui rappeler ce qu'il peut et ne peut pas (plus) faire : "Après deux mois d'intenses efforts sur terre battue sans atteindre mon objectif principal, j'ai tout de même remporté deux titres. Mais le corps souffre après tout ça."
S'il s'aligne à Wimbledon, ce sera donc sans le moindre match de préparation sur gazon. Mais le conditionnel reste de rigueur car, à ce stade, Rafael Nadal n'a encore rien décidé. "Je ne suis pas de quoi le futur proche sera fait, avoue le Majorquin. Wimbledon n'est que deux semaines après Roland-Garros cette année. C'est différent de quand j'avais 25 ans. J'en ai 35 et je dois voir comment je récupère, à tous points de vue."
Fatigué, et sans doute un peu sonné encore par son élimination en demi-finale à Paris, il veut surtout penser à autre chose qu'au tennis ces prochains jours. "Il faut que je digère tout ça, que je prenne quelques jours et que je reste à la maison, ajoute-t-il. On est resté pendant deux semaines et demie dans une bulle à Paris. J'ai besoin de souffler un peu, de profiter du soleil à Majorque. Ce qui arrivera après n'a pas beaucoup d'importance."
Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06