Le retour du roi s’est passé sans trop d’accrocs. Bien qu’il ait concédé deux balles de set, une rareté pour lui au premier tour à Roland-Garros, le quadruple tenant du titre Rafael Nadal est finalement parvenu à se défaire d’Alexei Popyrin en trois sets, au terme d’un combat décousu de 2h23 (6-3, 6-2, 7-6 [7-3]). Il retrouvera, pour la 17e fois sur le circuit ATP, le Français Richard Gasquet au deuxième tour.
Un démarrage diesel, un bout de match survolé puis une petite frayeur : Nadal a dû s'employer ce mardi pour son entrée en lice Porte d’Auteuil. Il est vrai que, face à l’homme aux 13 sacres sur le court Philippe-Chatrier, il y avait cette fois du répondant, surtout en coup droit, en la personne de Popyrin. L’Australien, 63e mondial, a bien démarré son match, mettant la pression sur un numéro 3 mondial d’abord en difficulté au service et auteur de plusieurs doubles-fautes.
Roland-Garros
"Je dormais même avec le débardeur de Rafa" : Moutet va défier son idole
IL Y A 20 HEURES

43 fautes directes pour Popyrin

Mais après six jeux disputés, le Majorquin a profité d’une baisse de régime de son adversaire pour breaker et s’échapper au tableau d’affichage. Popyrin s’est totalement effondré, encaissant pas moins de 7 jeux d’affilée, et il a perdu la première manche avant d’encaisser un cinglant 4-0 dans le deuxième acte. Après ce trou d’air, il a toutefois peu à peu haussé son niveau de jeu. Cela n’a évidemment pas suffi à empêcher Nadal d’empocher un nouveau set, mais cela a pimenté le troisième acte.

Nadal et Roland-Garros, une domination "100" partage

Beaucoup plus agressif, plus en jambes, et surtout plus précis en coup droit et en revers dans le dernier set, l’Australien a commencé à obtenir de plus en plus de balles de break. Il a logiquement fini par faire craquer Nadal pour mener 4-2, puis 5-3, service à suivre. Mais il a été rattrapé au pire des moments par ce déchet (43 fautes directes en tout dans ce match, 20 de plus que son adversaire) qui l’avait déjà pénalisé en début de match. Notamment sur cette première balle de set obtenue où il a réalisé une double-faute.
Popyrin a été tout proche d’être le troisième joueur à prendre un set au Taureau de Manacor au premier tour de Roland Garros (après Isner et Brands), sur une deuxième balle de 4e manche où il a encore fini par craquer. La machine Nadal s’est dès lors remise en route, et il lui a fallu aller jusqu’au tie-break pour se défaire du 63e mondial. Gasquet, qu’il a toujours battu en 16 rencontres jusqu’ici dans sa carrière sur le circuit ATP, se dresse désormais sur la route du 14e titre de l’Espagnol à la porte d’Auteuil.
Roland-Garros
Nadal démarre pied au plancher
23/05/2022 À 16:01