Il gardera sûrement un souvenir amer de son premier Roland-Garros avec Toni Nadal à ses côtés. Félix Auger-Aliassime s'est fait surprendre d'entrée mardi sur le court numéro 13 par Andreas Seppi. De 16 ans son aîné, l'Italien, 98e mondial, a fait valoir sa régularité en fond de court pour s'imposer en quatre sets accrochés (6-3, 7-6, 4-6, 6-4) et plus de trois heures et demie (3h33 précisément). Comme en 2020, le Canadien n'est pas parvenu à franchir le 1er tour et n'a donc toujours pas connu le succès dans le tableau final du Majeur parisien. Son bourreau du jour, de son côté, affrontera soit Kevin Anderson, soit Soonwoo Kwon au 2e tour.
C'est une vraie désillusion pour Félix Auger-Aliassime. S'il manquait certainement de confiance avant d'entrée en lice du côté de la Porte d'Auteuil, le Canadien ne s'attendait sûrement pas à voir son aventure s'arrêter après un petit match sur un court annexe. Mais il a montré trop de lacunes et de fébrilité pour espérer un meilleur sort, notamment dans un tie-break du deuxième set où il a dilapidé un bel avantage (5 points à 2) pour permettre à son rival expérimenté de le mettre dos au mur, deux manches à rien.
Le 21e joueur mondial a certes réagi dans la troisième manche, mais il n'a pu prolonger l'effort dans la quatrième. Il a encore payé ses nombreuses approximations (60 fautes directes pour 36 coups gagnants) en concédant un break fatal à 2-2. Après deux ultimes occasions de revenir gâchées quand Seppi a servi pour le match à 5-4, il a dû se rendre à l'évidence : la méthode Nadal n'est pas encore digérée, ni efficace pour lui pour le moment.
Roland-Garros
Un combat et un ouf de soulagement : "FAA" ouvre son compteur à Roland
22/05/2022 À 15:15
ATP Rome
Retour de Nadal venu d’ailleurs, Djokovic et F2A partout : le Top 5 des points
15/05/2022 À 23:06
ATP Rome
Lui ne manquera pas à l'appel : Djokovic qualifié pour les demies
13/05/2022 À 21:39