Et si on avait retrouvé Gaël Monfils ? En difficulté depuis plus d’un an et le début de la pandémie de coronavirus (une seule victoire depuis février 2020), le Français a livré un match de 3h01 dont il a le secret face à Albert Ramos-Vinolas (1-6, 7-6, 6-4, 6-4). Sous le regard de sa compagne, Elina Svitolina, le Français a su se relever après une première manche complètement ratée. C’est le deuxième joueur tricolore qualifié pour le deuxième tour de ce tournoi de Roland-Garros. Il y affrontera le Suédois Mikael Ymer.
ATP Madrid
Monfils n'a presque pas existé : Djokovic file au 3e tour
03/05/2022 À 17:38
Le Parisien aime Roland-Garros et Roland-Garros le lui rend bien. Porté par le public, il est parvenu à renverser l’un des joueurs en forme du moment sur terre battue. L’Espagnol est arrivé Porte d’Auteuil fort de 17 victoires sur la surface ocre. Et c’est lui qui a pris le meilleur départ dans ce match en remportant le premier set en 25 minutes (6-1). Une première manche au cours de laquelle il a insisté sur le revers, alors friable, de Monfils. Mais la physionomie du match a commencé à changer dès le début du deuxième set.

Le Suzanne-Lenglen en ébullition

Apparu bien plus impliqué et plus précis sur le jeu de jambes, Monfils a commencé à dégainer les grands coups droits et a fait le break en premier (3-1). Mais avec sa science de la terre battue, Ramos-Vinolas a continué dans le combat de fond de court pour finalement refaire son retard (4-4) avant d’obtenir une balle de deux manches à rien dans le tie-break. En vain. Deux point plus tard, Gaël Monfils égalisait à une manche partout sur un court Suzanne-Lenglen en feu. À partir de ce moment-là, chaque coup gagnant du Français devenait l’occasion d’exulter pendant de longues secondes.
Plus rien ne pouvait alors perturber Gaël Monfils. Pas même un débreak immédiat de Ramos-Vinolas de troisième set ni un break concédé d’entrée de quatrième manche. Avec ses 60 coups gagnants pour 75 fautes directes, Monfils a fait la pluie et le beau temps tout au long de la rencontre. D’ordinaire extrêmement solide en fond de court, l’Espagnol a craqué petit à petit après un premier set où il n’a rien donné (3 fautes directes, 42 au total). Il faut dire que la répétition des échanges à haute intensité que se sont livrés les deux joueurs en aurait fatigué plus d’un. Monfils avance dans le tournoi pour le plus grand bonheur du public.
ATP Madrid
Monfils balaie Gimeno Valero et donne rendez-vous à Djokovic
02/05/2022 À 15:36
ATP Monte-Carlo
Monfils fait l'éloge de "la locomotive" Tsonga : "C'était le mec le plus fort"
10/04/2022 À 16:15