Non, les stars ne sont pas toutes puissantes. C'est peut-être dans ce sens qu'il faut interpréter le communiqué publié par la WTA ce vendredi qui reprend de volée, pour ainsi dire, Naomi Osaka. L'instance dirigeante du circuit professionnel féminin a ainsi fait connaître sa position sur le boycott de la presse pendant Roland-Garros (30 mai-13 juin) annoncé par la numéro 2 mondiale pour protéger la santé mentale des athlètes. Et si elle dit s'attaquer sérieusement au problème mis en lumière par la Japonaise, elle ne cautionne pas l'attitude de l'intéressée.
Dans son communiqué, la WTA a ainsi commencé par déminer le terrain, évoquant la politique déjà mise en place pour soutenir les joueuses qui souffrent mentalement. "La santé mentale est de la plus grande importance pour la WTA. Nous avons une équipe de professionnels et un système de soutien psychologique qui s'occupe de la santé émotionnelle et mentale de nos athlètes, ainsi que de leur bien-être. La WTA est par ailleurs prête à engager le dialogue avec Naomi (et toutes les joueuses) pour discuter d'autres approches possibles", a d'abord considéré l'instance dirigeante.
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11
Mais la WTA a aussi souligné que le silence médiatique d'Osaka était un manquement à son statut de joueuse professionnelle, et de porte-voix du circuit féminin. "Les athlètes professionnels ont une responsabilité envers leur sport et leurs fans de s'exprimer devant les médias qui couvrent leur compétition, ce qui leur permet de partager leur point de vue et leur histoire", a-t-elle ajouté. Une manière de rappeler à la numéro 2 mondiale que son statut d'icône et ses revenus sont tout autant liés à ses exploits sportifs qu'à sa médiatisation. Voilà qui a le mérite d'être clair.
Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06