ANDREY RUBLEV

Pays : Russie
Date de naissance : 20 octobre 1997
Taille : 1,88 m
Poids : 75 kg
Droitier
Classement : N°7 mondial
  • Sa cote : * *
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11

Roland-Garros et lui

Des débuts prometteurs. A 23 ans, il s’agira de la 4e participation d’Andrey Rublev à Roland-Garros. En 2016, le Russe avait été éliminé au 2e tour des qualifications, avant de s’en extraire l’année suivante pour tomber au 1er tour du grand tableau face à Diego Schwartzman. Ecarté des deux éditions suivantes par les blessures, il a fait un retour remarqué du côté de la Porte d’Auteuil l’automne dernier en atteignant les quarts de finale. Il y a ainsi confirmé son statut de Top 10, un cap important dans sa jeune carrière.
Rublev a le tennis pour faire des malheurs sur terre battue où il a déjà remporté deux titres (Umag 2017 et Hambourg 2020) sur huit. Il a d’ailleurs déjà triomphé sur l’ocre parisien chez les juniors en 2014. Son implication et son engagement sur chaque frappe de balle ne sont pas sans rappeler les qualités de son modèle absolu Rafael Nadal qu’il a d’ailleurs battu à Monte-Carlo voici quelques semaines. L’histoire ne fait que commencer entre le Russe et Roland et les meilleurs chapitres sont sans doute à venir.

Andrey Rublev à Roland-Garros en 2020

Crédit: Getty Images

Son bilan :
Participations : 3
Titres : 0
Matches joués : 6
Matches gagnés : 4
Sets joués : 24
Sets gagnés : 14
EDITIONRESULTAT
2016Qualifications
20171er tour
2020Quart de finale

Sa préparation

Entamée sur les chapeaux de roue. Alors qu’il sortait à peine d’une demi-finale à Miami sur dur, Andrey Rublev a accompli une transition sur terre battue express puisqu’il a atteint sa première finale en Masters 1000 à Monte-Carlo, son premier tournoi sur ocre de l’année. Au-delà du résultat brut, c’est sa capacité à enchaîner les combats très intenses contre des références dans le domaine qui a impressionné. Roberto Bautista Agut et surtout Rafael Nadal, pourtant 11 fois champion sur le Rocher, ont fait les frais de son énergie débordante.
Il lui en a d’ailleurs certainement manqué pour aller chercher le titre contre Stefanos Tsitsipas et peut-être aussi pour… la suite de ce printemps sur terre. Ses résultats suivants, bien que solides, ont donné du crédit à la thèse de l’essoufflement, d’autant que Rublev a cédé contre trois joueurs aux qualités bien différentes : Jannik Sinner à Barcelone, John Isner à Madrid et Lorenzo Sonego à Rome. Cette semaine sans compétition avant Roland-Garros pourrait lui faire le plus grand bien.
TournoiRésultat
Monte-Carlo (Masters 1000)Finale
Barcelone (ATP 500)Quart de finale
Madrid (Masters 1000)Huitième de finale
Rome (Masters 1000)Quart de finale

Rublev, monsieur régularité : sa (nouvelle) qualification en quarts contre Bautista

Trois stats à retenir

0. En quatre quarts de finale joués en Grand Chelem (US Open 2017, US Open2020, Roland-Garros 2020 et Open d’Australie 2020), Andrey Rublev n’a pas remporté le moindre set.
29. C’est le nombre de victoires déjà enregistrées (en 37 matches) par Andrey Rublev cette saison. Seul Stefanos Tsitsipas fait mieux avec 33 matches gagnés sur 41. A noter que le Russe a obtenu près du tiers (9) de ses succès sur terre battue.
2760. C’est le capital de points d’Andrey Rublev à la Race, c’est-à-dire engrangés sur le circuit depuis le début de l’année. Il est 3e de ce classement spécifique, seulement devancé par Tsitsipas (1er avec 600 unités de plus) et Novak Djokovic (2e) qui a marqué de gros points avec son titre du Grand Chelem en Australie et sa finale à Rome. Le pire résultat de Rublev cette saison en 10 tournois (ATP Cup comprise) est un huitième de finale à Madrid.

Nadal a puisé au fond de ses réserves, mais ça n'a pas suffi face au mur Rublev : Le résumé en vidéo

La grande question : Va-t-il briser son plafond de verre en Grand Chelem ?

Depuis l’été 2019 et un quart de finale à Cincinnati en tant que qualifié avec notamment une victoire sur Roger Federer en chemin, Andrey Rublev a connu une ascension exceptionnelle vers les sommets. Tant et si bien que le jeune Russe s’est installé dans le Top 10 ces sept derniers mois et impressionne par sa régularité au plus haut niveau. En 2020, il a ainsi gagné 5 tournois dans une saison pourtant largement tronquée par le coronavirus et il a assumé son rang sur les plus grandes scènes : les tournois du Grand Chelem.
Rublev est ainsi le seul joueur à avoir atteint au moins les quarts de finale des trois derniers Majeurs (US Open 2020, Roland-Garros 2020 et Open d’Australie 2021), une sacrée référence. Oui mais voilà, il n’a jamais gagné le moindre set à ce stade (voir plus haut) en quatre tentatives. Un constat dû à la qualité de ses adversaires, tous mieux classés que lui – Rafael Nadal à New York en 2017, Daniil Medvedev toujours à l’US l’été dernier ainsi qu'en Australie en février, et Stefanos Tsitsipas entre-temps à Roland-Garros –, mais peut-être aussi à un relatif blocage.
En Masters 1000, Rublev a explosé son plafond de verre des quarts récemment à Miami (demi-finale) puis Monte-Carlo (finale). Sera-t-il capable de faire de même à l’échelon supérieur à Paris ? Il n’y a, a priori, aucune raison que ses progrès constants ne se vérifient pas au meilleur des cinq sets. Il est toutefois évident que le tirage au sort aura son importance : si le Russe est placé dans le même quart de tableau que Nadal, Djokovic ou même Tsitsipas, le défi sera immense. Sans doute moins s’il tombe dans celui de Daniil Medvedev, toujours allergique à la terre.

Andrey Rublev à Monte-Carlo en 2021

Crédit: Getty Images

Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06