Cela faisait une éternité que le court central n'avait pas vibré autant lors d'un match de Rafael Nadal à Roland Garros. Pour la première fois depuis le 9 juin 2019 et sa finale gagnée en quatre manches contre Dominic Thiem, l'Espagnol a concédé un set à Porte d'Auteuil. Pas si anodin dans sa quête de records. Cela dit, cela n'a pas suffi à Diego Schwartzman, puisque la tête de série numéro 10 du tournoi a dû s'incliner en quatre manches et en toute logique contre le maître des lieux (6-3, 4-6, 6-4, 6-0). Grâce à ce succès, le cent cinquième en cent sept matchs à Roland Garros au cours de sa carrière professionnelle, Nadal s'est qualifié pour les demi-finales de l'édition 2021 des Internationaux de France, ce vendredi. Il croisera la route de Novak Djokovic ou Matteo Berrettini.
À la base, il y avait de quoi croire à une vraie bataille entre le favori majorquin et l'outsider argentin. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils étaient les deux seuls tennismen encore en lice dans ce tableau simple messieurs à n'avoir concédé aucun set depuis le début de l'édition 2021. Pour Nadal, vainqueur de 129 rencontres sur 131 en trois sets sur terre battue depuis le début de sa carrière, il fallait se méfier grandement d'un Diego Schwartzman toujours capable de poser des problèmes dans l'échange.
Roland-Garros
Nadal à l'entraînement sur le Central
IL Y A 17 HEURES

Diego Schwartzman

Crédit: Imago

Nadal restait sur 36 sets remportés à Roland-Garros

En pratique, ce fut le cas pendant quasiment trois sets. Si Nadal s'est octroyé la première manche grâce à un premier break dans la rencontre à 4-2 après vingt-six minutes de jeu et une conclusion sans trembler derrière (6-3), la deuxième manche a vu "El Peque" ("Le P'tit", en VF) réaliser l'incroyable : prendre un set à Rafael Nadal à Roland Garros, alors que le "Taureau de Manacor" avait remporté les trente-six derniers qu'il avait disputés !
Comment a-t-il fait ? Grâce à une intensité de jeu supérieure à celle de l'Espagnol : une bonne qualité de service avec 56% de première balle, mais surtout une attaque de balle très rapide dans l'échange et des déplacements toujours véloces. De quoi mener rapidement 3-0, puis voir Nadal recoller à 3-3 car l'Espagnol, également incisif, n'a pas lâché l'affaire pour autant, ce n'est pas le style de la maison. Alors ? Alors Schwartzman a remis le turbo au meilleur moment, à savoir à 5-4, service à suivre pour Nadal.

Schwartzman n'a pas tenu la distance

Réaliste, l'Argentin a conclu sa toute première balle de set dans la partie pour remettre les compteurs à zéro (6-4). Dès lors, le natif de Buenos Aires s'est senti pousser des ailes et a mis Nadal dans une position inconfortable durant le troisième set, infligeant deux jeux blancs consécutifs sur sa propre mise en jeu à son adversaire. Mais à 4-4, la bonne dynamique de Schwartzman s'est enrayée et un Nadal à nouveau solide a breaké pour conclure de manière souveraine sur son service (6-4).
La suite n'est qu'une formalité pour Rafa qui a profité de la baisse de confiance de son adversaire pour serrer le jeu et ne laisser que des miettes à son adversaire, vainqueur de seulement cinq points dans la dernière manche (6-0). Pour la quatorzième fois de sa carrière, Nadal s'est qualifié en demi-finale de Roland-Garros. Et à chaque fois que le tennisman est parvenu jusqu'à ce stade de la compétition, il a soulevé la coupe des Mousquetaires à Paris. Bonne chance pour ses prochains adversaires...

Rafael Nadal

Crédit: Getty Images

ATP Rome
Retour de Nadal venu d’ailleurs, Djokovic et F2A partout : le Top 5 des points
15/05/2022 À 23:06
ATP Rome
Une bulle à part pour Djokovic, le plafond de verre de Tsitsipas
15/05/2022 À 22:03