Le retrait de Naomi Osaka bouleversé le Japon. La Japonaise, qui a annoncé sa décision de se retirer de Roland-Garros lundi soir, a reçu de nombreux témoignages de soutien de ses compatriotes. La carrière de la joueuse est suivie de près au Japon et la controverse ayant suivi son refus d'assister aux conférences de presse a fait la Une de l'actualité mardi.
Les réactions ont été dominées par des marques de soutien, un utilisateur de Twitter demandant à Osaka de "faire une bonne et longue pause". "J'espère qu'elle pourra manger ce qu'elle veut, regarder ce qu'elle veut et écouter ce qu'elle veut. J'espère qu'elle s'enroule dans une couverture moelleuse et qu'elle se repose jusqu'à ce qu'elle se sente bien". Lundi, Naomi Osaka a annoncé son retrait de Roland-Garros en expliquant avoir "traversé de longues périodes de dépression depuis l'US Open 2018, son premier Grand Chelem, et avoir "eu beaucoup de mal à s'en remettre".
Roland-Garros
Serena Williams : "J'aimerais prendre Naomi dans mes bras"
31/05/2021 À 23:19

La santé mentale au coeur du débat

Osaka, qui vit aux Etat-Unis, devrait représenter le Japon aux Jeux olympiques de Tokyo cet été et, si elle y participe, elle sera l'une des sportives japonaises les plus en vue du pays hôte. Mais des fans japonais l'ont exhortée à prendre soin d'elle avant tout. "J'ose dire qu'elle pourrait se retirer des Jeux olympiques de Tokyo", a écrit un utilisateur de Twitter. "C'est décevant, mais j'espère qu'elle prendra son temps et se rétablira".

"Elle est en train de se tirer une balle dans le pied toute seule" : Naomi Osaka, le débat

D'autres ont salué la franchise d'Osaka sur sa santé mentale, un sujet rarement abordé par les personnalités publiques au Japon. L'ancienne joueuse de tennis Ai Sugiyama a déclaré à une émission matinale qu'elle espérait que les actions de Naomi Osaka pourraient être "l'occasion de parler de la santé mentale des sportifs", a rapporté le quotidien Sports Hochi.
Certains utilisateurs de Twitter se sont demandés si Osaka ressentait la pression de concourir pour des titres et de s'exprimer contre l'injustice raciale. "Naomi Osaka se bat -- contre elle-même, contre la pression, contre les idées fixes, contre la discrimination", a tweeté la présentatrice de télévision Ruriko Kojima. "Toutes ces choses provoquent sûrement son angoisse", a-t-elle estimé, ajoutant: "J'espère qu'elle aura du temps pour rire et se détendre".

La question qui fâche : Les night-sessions risquent-elles de faire flop ?

Roland-Garros
"Ils manquent de courage" : Dolgopolov charge Roland-Garros et le monde du tennis
21/03/2022 À 21:02
Roland-Garros
Mauresmo : "A ce stade, les joueurs russes et biélorusses seront acceptés à Roland-Garros"
16/03/2022 À 17:36