Barbora Krejcikova est la nouvelle reine de Roland-Garros. La Tchèque de 25 ans a su prendre le meilleur sur Anastasia Pavlyuchenkova en 1h58 (6-1, 2-6, 6-4). Krejcikova remporte ainsi son deuxième titre sur le circuit WTA après son succès à Strasbourg le 23 mai dernier. Ce qui porte son total à douze victoires consécutives. Celle qui ne s’imaginait pas être un jour finaliste de Grand Chelem en simple fait désormais partie du cercle des vainqueures.
Joueuse de double émérite (cinquième mondiale), Barbora Krejcikova avait déjà triomphé en Grand Chelem et à Roland-Garros en 2018 avec sa compatriote Katerina Siniakova. Gagner en simple ne lui avait en revanche jamais traversé l’esprit. Mais le tableau féminin des Internationaux de France est souvent source de surprise. En comptant la Tchèque, les six dernières joueuses à avoir soulevé la Coupe Suzanne-Lenglen remportaient alors leur premier titre en Majeur.
Roland-Garros
Pavlyuchenkova - Krejcikova : Deux surprises pour la finale de la persévérance
11/06/2021 À 19:40
Cette finale n’a pas été la plus exceptionnelle sur le plan du niveau de jeu, chaque joueuse enchaînant les bons et les mauvais passages. Breakée d’entrée après avoir commis deux doubles fautes, la Tchèque a empoché les six jeux suivants (6-1). Mais il était écrit que ces derniers matches seraient à rebondissements. Alors Pavlyuchenkova, pourtant diminuée par une blessure à la cuisse gauche, est repartie au combat pour aller chercher le deuxième set (6-2).

Krejcikova vers le doublé ?

En délicatesse avec son revers qui lui aura coûté de nombreux points et au service (5 doubles fautes), Krejcikova s’est évertuée dans la dernière manche à chercher des zones sortantes pour faire travailler la cuisse douloureuse de la Russe. Son break réalisé à 1-1 aura été suffisant pour lui permettre de remporter son premier titre en Grand Chelem malgré trois balles de match ratées. Lundi, la Tchèque sera quinzième au classement WTA alors que Pavlyuchenkova grimpe au dix-neuvième rang.
Ashleigh Barty, blessée, et Naomi Osaka ont rapidement disparu d’un tableau qui se retrouvait donc privée de ses deux premières têtes de série. Tenante du titre, Iga Swiatek faisait alors figure de favorite avant de chuter en quarts de finale contre Maria Sakkari. Dans un dernier carré où aucune joueuse n’avait l’expérience de ces hauteurs-là en Grand Chelem. Barbora Krejcikova s’en est parfaitement bien tirée non sans avoir sauvé une balle de match en demi-finale. Elle tentera demain de réaliser le premier doublé simple-double depuis … Mary Pierce en 2000.
Roland-Garros
Pleine de maîtrise, Pavlyuchenkova verra la finale
10/06/2021 À 14:43
Roland-Garros
Krejcikova laisse Gauff à ses regrets et prolonge son rêve
09/06/2021 À 10:59