Le symbole sera fort. Carla Suarez Navarro participera à Roland-Garros (30 mai-13 juin) la semaine prochaine, neuf mois seulement après avoir appris qu'elle souffrait un lymphome de Hodgkin (cancer du système lymphatique). Voici quelques semaines, l'Espagnole de 32 ans avait déjà annoncé l'excellente nouvelle de sa guérison après des mois de chimiothérapie et de radiothérapie. Elle ne cachait pas son rêve d'un retour sur le circuit professionnel, 16 mois après son dernier match à Doha en février 2020, sur terre battue, sa surface préférée. Mardi, la fédération espagnole de tennis a confirmé que la joueuse serait alignée au 1er tour du Grand Chelem parisien.
Suarez Navarro est d'ailleurs attendue à Paris dès ce mardi. "C'est une joie intense de pouvoir participer à Roland-Garros. Ces derniers mois, j'ai travaillé pour me donner l'opportunité de jouer une dernière fois à Paris. Je veux bondir sur le court et ressentir à nouveau tout ce qui a toujours rendu ce tournoi spécial pour moi", a indiqué l'intéressée. Alors qu'elle avait planifié sa retraite fin 2020, la maladie a changé les plans de l'Espagnole, bien décidée à faire ses adieux au public sur le court quand elle l'aurait décidé elle-même. "Pouvoir choisir moi-même la date de ma sortie, c'est quelque chose que je désirais au plus profond de mon coeur. C'est ce rêve qui m'a motivée pour m'entraîner avec force", a-t-elle ajouté.
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11
Vue sur les courts de Madrid à l'entraînement au début du mois de mai, Suarez Navarro s'est donc suffisamment rassurée sur le plan physique pour jouer à nouveau en compétition. Il y a quelques semaines, elle disait aussi espérer prendre part aux Jeux Olympiques avant de prendre sa retraite après l'US Open. Paris lancera donc son dernier tour de piste.
Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06