On ne sait pas bien qui Netflix a choisi de suivre sur cette saison sur le circuit ATP. Mais on espère que les 'showrunners' ont bien des rushs de Carlos Alcaraz en stock. Car le gamin est une machine à thriller marquant, un "gamer" patenté, jamais aussi bon que lorsque l'adversité s'élève. Avec lui, un 2e tour qu'on pensait banal sur le Simonne-Mathieu s'est révélé être déjà l'un des matches du tournoi, avec des points venus d'ailleurs. A l'heure où le tennis semblait pris de panique au moment de voir le "Big Three" se retirer, Alcaraz ressemble à une évidence.
"Je vais me mouiller : je pense que nous n'avons jamais vu un joueur de 19 ans si excitant en termes de langage corporel et de palette technique, s'est enflammé notre consultant Mats Wilander après ce miracle made in Alcaraz. Il a quelque chose de différent et c'est ça que les gens retiennent." Les spectateurs du Simonne-Mathieu ne diront pas l'inverse : ce mercredi, plus qu'un génie technique, ils ont découvert un monstre mental.
ATP Montreal
Smashs, volées, Alcaraz au sol : l'échange spectaculaire entre Paul et Alcaraz à Montréal
10/08/2022 À 17:05
https://i.eurosport.com/2022/05/25/3380195.jpg

"Oui, j'ai entrevu la possibilité de perdre"

Parce que ce match, Alcaraz a longtemps semblé bien plus proche de le perdre que de le gagner. Après un premier set version Rambo où il aura roulé sur son adversaire, il est apparu complètement sans solution face aux astuces tactiques de Ramos-Vinolas et à un revers qui le trahissait systématiquement dans les moments chauds. Petit à petit, le scénario s'écrivait et la terre de Roland allait trembler : Alcaraz allait prendre la porte. Il l'a avoué sans détour ce mercredi en conférence de presse, l'idée lui a traversé la tête.
"Sincèrement, oui, après avoir perdu le troisième set, j'ai entrevu la possibilité de perdre, a-t-il avoué aux journalistes espagnols. Pendant un moment dans le match, je me voyais inférieur à Albert. Il me dominait du fond de court, il fallait que je change quelque chose sinon j'allais perdre ! Mais j'ai toujours cru en moi dans ce match, j'ai toujours cru au fait que je pouvais renverser ce match. Terminer les matches, c'est une des choses les plus difficiles en tennis, je savais que j'allais avoir mes chances".

"Attention, Zverev est en train de retomber dans ses travers"

Il n'a pas eu tort. Mais, longtemps, ces chances, il les a gâchées. Sur les 31 balles de break obtenues sur le Simonne-Mathieu, il n'en a converti que 8. Preuve que son côté 'clutch' peut encore se développer, info à la fois effrayante et excitante. Mais jamais il n'aura paru se frustrer, jamais il n'est sorti de ses gonds. "J'ai beau être jeune, je me considère comme expérimenté", a-t-il lâché après coup, manière de faire comprendre qu'il connaissait le chemin à suivre.
Quel est son secret ? Croire en lui, tout simplement. Et déjà penser comme un habitué du jeu, un vétéran de la gagne. "Pour moi, c'est une grande victoire, a-t-il avoué. Pas parce que si j'avais perdu ça aurait été un coup dur mais parce que j'ai réussi à changer le cours du match. Il fallait accepter le fait de ne pas être brillant et essayer de changer les choses de manière à gagner. Le plus dur, c'est d'accepter que les choses ne sortent pas comme tu le voudrais". Alors, Alcaraz a pris ce qu'il pouvait prendre : du plaisir dans une partie qui sentait le souffre.

McEnroe : "Alcaraz, la question est juste de savoir s'il peut aller au bout"

Le "shot" Alcaraz

"Vous avez toujours un peu de tension dans un match, a-t-il déroulé, interrogé sur ses doutes en cours de match. A la fin du quatrième set, au moment de la balle de match, c'est vrai que vous êtes à un point de perdre. Mais dans le quatrième set, au milieu du cinquième, je souriais à mon équipe. J'aime ces batailles, je veux jouer des batailles comme celle-ci, contre les meilleurs joueurs du monde".
Au fond, Alcaraz a raison, c'est bien un joueur "expérimenté". Malgré ses 19 ans, il présente déjà une palanquée de matches mémorables, dont plusieurs en Grand Chelem. Pas sûr que tous les joueurs du circuit de 35 ans puissent présenter un CV aussi fourni dans ce domaine. Alors, forcément, le machine à thrillers Alcaraz risque de continuer d'affoler le box-office.
"Il y a si peu d'ados qui peuvent avoir cette attitude si positive sur le court, s'est enthousiasmé Chris Evert à notre micro. L'énergie qu'il a, ce charisme naturel, la passion qu'il met… Il est tellement décomplexé dans la manière dont il s'exprime sur le court. Pour moi, le tennis masculin avait besoin d'un shot d'adrénaline." Un vaccin nommé Alcaraz.
https://i.eurosport.com/2022/05/25/3380226.jpg
ATP Umag
Sinner frustre Alcaraz et triomphe en Croatie
31/07/2022 À 18:07
ATP Umag
Alcaraz continue sa folle saison et défiera Sinner en finale
30/07/2022 À 18:46