Après la frayeur, la mise au point pour Carlos Alcaraz. Pour sa première "night session" à Roland-Garros, l'Espagnol a signé un succès très convaincant face à Sebastian Korda en trois manches (6-4, 6-4, 6-2), vendredi soir au 3e tour, devant un court Philippe-Chatrier emballé par le spectacle proposé. Il défiera un habitué des lieux en 8e de finale, le Russe Karen Khachanov, un joueur capable de tout.
ATP Montreal
Smashs, volées, Alcaraz au sol : l'échange spectaculaire entre Paul et Alcaraz à Montréal
10/08/2022 À 17:05
Pour la première fois de sa carrière, en deux participations, le Murcien jouera les 8es de finale à Paris. Cette victoire nocturne a été une nouvelle confirmation de son niveau actuel sur le circuit et qu'il est bien un aspirant au titre. Pour le moment, personne ne sait où se situent ses limites.
Avant de penser à plus haut, Alcaraz peut déjà se satisfaire de ce qu'il a accompli à la Porte d'Auteuil. Il a passé l'écueil des 32es de finale. Un bond qui compte pour lui. L'an dernier, il avait été stoppé au 3e tour justement après un match où il avait eu beaucoup de regrets. Surtout, ce succès est venu effacer son "raté" face à Albert Ramos sur le Simonne-Mathieu mercredi dernier, où il avait commis 74 fautes directes.

Carlos Alcaraz

Crédit: Getty Images

Du service-volée à Roland-Garros !

Il n'y a pas vraiment eu de match lors de ce Korda / Alcaraz. Oui, ce duel nous a offert de très beaux échanges et des points spectaculaires, mais Alcaraz n'a jamais été réellement en danger lors des trois manches. La seule grosse frayeur connue par le protégé de Juan Carlos Ferrero a eu lieu au début du 3e set.
Un moment de la rencontre où il a dû sauver quatre de ses cinq balles de break concédées sur l'ensemble du match. Plein de sang-froid, le 6e joueur mondial a écarté le danger comme un grand, avec des coups dont il a le secret, ainsi que son service, une autre arme qu'il a dans son escarcelle. Conséquence, il n'a pas perdu son service de la soirée. C'était essentiel.
Les trois sets ont eu le même visage. Alcaraz a fait la différence très tôt à 1-1 dans le premier, 2-2 dans les 2e et 3e, grâce à sa capacité de relance redoutable. Avec une première balle pas toujours présente et un coup droit absent, le fils de Petr Korda n'avait pas les armes pour refaire son coup de Monte-Carlo où il avait eu la peau du prodige espagnol, sa dernière défaite en date cette saison.

"Des Français encore en lice, Jeanjean est celle qui a le plus de chance d'aller en seconde semaine"

Ce qu'on retiendra de cette rencontre est plutôt un paramètre technique. Joueur de fond de court complet, Alcaraz a montré qu'il avait aussi l'esprit offensif en lui, en témoigne ses 22 montées au filet (pour 18 points gagnant, soit une efficacité de 82%), mais également une main faite pour le petit jeu.
Encore mieux, il s'est permis un jeu de service en mode Patrick Rafter pour boucler la deuxième manche. De quoi dépayser le public qui s'est cru à Wimbledon pendant deux minutes. "Juan Carlos m'a dit de faire du service-volée sur les points serrés et les moments chauds des matches, je me sentais d'y aller", a raconté le nouveau chouchou de la Porte d'Auteuil pour expliquer son esprit de conquête. Ce gamin de 19 ans n'est décidément pas un clone de Rafael Nadal. Il a déjà imprimé sa propre marque.

Holger Rune, inconnu du grand public, mais danger bien connu de Gaston

ATP Umag
Sinner frustre Alcaraz et triomphe en Croatie
31/07/2022 À 18:07
ATP Umag
Alcaraz continue sa folle saison et défiera Sinner en finale
30/07/2022 À 18:46