Ils sont, sur le papier, les trois principaux favoris de ce Roland-Garros. Le tirage au sort, malicieux, les a placés dans la même moitié de tableau. Novak Djokovic, tête de série numéro un et tenant du titre, a hérité de Rafael Nadal dans son quart de tableau. Comme en 2015, les deux hommes pourraient donc s'affronter aux portes du dernier carré. Carlos Alcaraz, facteur X voire épouvantail de ce tournoi, a battu les deux légendes en l'espace de 24 heures à Madrid. S'il retrouve un des deux géants, ce sera forcément en demi-finale. A l'opposé, Stefanos Tsitsipas, lui, peut se frotter les mains.

Eurosport Tennis Club - La Terrasse : A suivre tous les jours à partir du 22 mai

Roland-Garros
Debru, invité spécial de DiP Impact : "Je ne veux pas recopier d'autres joueurs"
14/06/2022 À 19:27
De par leur proximité dans le tableau, la probabilité d'un 10e duel entre Djokovic et Nadal ne pouvait être plus élevée. L'Espagnol mène largement (7-2), mais le Djoker a remporté deux de leurs trois dernières confrontations parisiennes, en quart en 2015 puis en demi-finale l'an dernier. En dehors des considérations physiques, qui pourrait empêcher ces retrouvailles ? Félix Auger-Aliassime et Diego Schwartzman seront les deux principaux candidats. Le premier a rendez-vous avec Nadal en huitièmes, le second avec Djokovic au même stade de la compétition.

Alcaraz aussi dans la moitié de tableau de Djokovic et Nadal

Alcaraz, le facteur X : "Il arrive en assumant son statut de favori comme Nadal en 2005"

Carlos Alcaraz figure donc dans le quart suivant, où il fera office d'homme à battre même si la tête la plus haute se nomme Alexander Zverev. Pour eux, le principal danger pourrait survenir dès les 16es de finale, puisque le jeune Espagnol a de bonnes chances de croiser Sebastian Korda, seul joueur à l'avoir battu sur terre cette saison, à Monte-Carlo, alors que Zverev a pour première tête de série sur son chemin un certain Alejandro Davidovich Fokina, finaliste de ce même Monte-Carlo et quart de finaliste à Paris en 2021.

Jackpot pour Tsitsipas

La moitié supérieure du tableau étant surchargée, le bon plan était donc de se retrouver dans la partie basse. Jackpot pour Stefanos Tsitsipas. Sur le papier, le Grec en est très clairement l'homme fort. Il a hérité de Daniil Medvedev (N°2) plutôt que Djokovic tout en évitant Alcaraz et Nadal. Difficile d'espérer plus clément pour lui.
Bien sûr, Casper Ruud (quart de finale théorique) est un client, mais le Grec est bien loti. A une réserve près : personne, parmi les ténors, ne sera plus en danger que lui d'entrée de jeu puisqu'il a tiré Lorenzo Musetti au premier tour. Le jeune Italien, qui avait mené deux sets à rien contre Djokovic l'an passé, a certes un peu de mal à confirmer ses promesses, mais il a le talent et le jeu pour enquiquiner à peu près n'importe qui.

Un tirage terrible pour les Bleus

Pour ce tirage au sort sans joueurs français parmi les têtes de série, le clan tricolore avait des raisons de s'inquiéter. Les Bleus n'ont vraiment pas été gâtés. Beaucoup devront justement se coltiner une tête d'entrée : Alex De Minaur pour Hugo Gaston, Casper Ruud pour Jo-Wilfried Tsonga dont les adieux risquent donc d'être express, Frances Tiafoe pour Benjamin Bonzi ou encore John Isner pour Quentin Halys et Camern Norrie pour Manuel Guinard.
Corentin Moutet n'est pas tombé sur une tête de série, mais sur un ancien vainqueur en la personne de Stan Wawrinka. Ce n'est pas la deuxième semaine, mais bien le deuxième tour qui doit servir de seul horizon aux Français pour le moment...

C'est quoi réussir un bon Roland-Garros pour un Français en 2022 ?

Les huitièmes de finale théoriques (ordre du tableau)

Novak Djokovic (SRB/N°1) - Diego Schwartzman (ARG/N°15)
Rafael Nadal (ESP/N°5) - Félix Auger-Aliassime (CAN/N°9)
Alexander Zverev (ALL/N°3) - Taylor Fritz (EU/N°13)
Cameron Norrie (GB/N°10) - Carlos Alcaraz (ESP/N°6)
Casper Ruud (NOR/N°8) - Hubert Hurkacz (POL/N°12)
Stefanos Tsitsipas (GRE/N°4) - Denis Shapovalov (CAN/N°14)
Jannik Sinner (ITA/N°11) - Andrey Rublev (RUS/N°7)
Daniil Medvedev (RUS/N°2) - Pablo Carreño Busta (ESP/N°16)

Course d'obstacles pour Swiatek

Le tirage au sort a aussi réservé un parcours d'obstacles à la numéro un mondiale Iga Swiatek qui pourrait affronter la lauréate 2018 Simona Halep (19e joueuse mondiale) dès les huitièmes de finale. En cas de succès contre la Roumaine, désormais épaulée par Patrick Mouratoglou, le coach de Serena Williams, la Polonaise, qui avait créé la surprise en remportant l'édition automnale en 2020, pourrait théoriquement se mesurer à la Tchèque Karolina Pliskova (8e) en quarts. Et ce serait pour retrouver ensuite la vainqueur du quart théorique entre Paula Badosa (3e) et Aryna Sabalenka (7e).
Dans la partie basse du tableau, la Tunisienne Ons Jabeur (6e), très en forme ces dernières semaines avec notamment son premier grand titre au WTA 1000 de Madrid suivi de sa finale au WTA 1000 de Rome, pourrait retrouver en quarts la Grecque Maria Sakkari (4e mondiale et demi-finaliste l'an dernier). La tenante du titre tchèque Barbora Krejcikova (2e) pourrait retrouver la Bélarusse Viktoria Azarenka (15e) en huitièmes puis l'Espagnole Garbine Muguruza (10e), lauréate en 2016, en quarts.
Roland-Garros
Il n'a pas traîné : Nadal a reçu son premier traitement au pied
08/06/2022 À 07:54
Roland-Garros
Le court Philippe-Chatrier rebaptisé Rafael Nadal ? Le coach de Federer milite pour
06/06/2022 À 14:41