Getty Images

Gasquet laisse sa place au lucky loser Moutet

Gasquet laisse sa place au lucky loser Moutet

Le 28/10/2019 à 16:16Mis à jour Le 28/10/2019 à 18:10

MASTERS PARIS-BERCY - Richard Gasquet, blessé à un genou, a annoncé lundi son forfait pour le Masters 1000. Il est remplacé par son campatriote français, le lucky loser Corentin Moutet.

La saison se termine comme elle avait commencé pour Richard Gasquet, par une blessure. Le Biterrois, qui souffre d’un kyste au genou gauche depuis le tournoi de Bâle, a été contraint au forfait lundi et ne jouera donc pas contre Dusan Lajovic au 1er tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Mais le Serbe affrontera bien un Français puisque Corentin Moutet, "lucky loser", remplace son compatriote dans le tableau.

C’est avec l’air désabusé de celui qui a accumulé les galères en 2019 qu’il s’est présenté en conférence de presse. "Mon genou gauche me fait mal depuis Bâle, j’ai essayé jusqu’au bout mais je ne suis pas apte. Je suis déçu de ne pas pouvoir finir mieux, c’était un tournoi important pour moi. Maintenant, je vais me reposer, faire une bonne intersaison pour repartir à fond en 2020", a-t-il déclaré.

Vidéo - Rolex Paris Masters - Gasquet : "J'aurais signé pour être dans les 100 premiers"

00:51
" J'espère tenir encore, peut-être un an ou deux"

Eloigné des courts jusqu’en mai à cause d’une opération d’une hernie inguinale fin janvier, Gasquet a fait un premier bilan d’une saison gâchée par les blessures. "Je vais finir dans les 100 premiers (il est 62e au classement mondial cette semaine, ndlr). Si on m’avait dit ça en début d’année, j’aurais signé tout de suite. Une fois que j’ai repris à Madrid, j’ai pu enchaîner les matches et les tournois sans douleur, et c’était important."

S’il ne connaît pas l’origine de cette nouvelle blessure, le Biterrois n'a pas perdu son sens de l'humour pour autant. "Une chose est sûre, ce n'est pas à cause de l'enchaînement des matches, je n'ai pas beaucoup gagné ces derniers temps...", a-t-il observé en forme de pirouette. Mais il a conscience que son corps a de plus en plus de mal à supporter les contraintes du tennis professionnel. "La principale raison de ces pépins à répétition, c’est mes 15 ans passés sur le circuit. Et forcément, ça va devenir de plus en plus compliqué. Mais j’espère tenir encore un peu, peut-être un ou deux ans, je ne sais pas."

Le constat est amer et lucide, mais mentalement, le Français conserve l’envie de continuer et de rebondir. Si le physique tient, il aura un gros coup à jouer dès le début de la saison prochaine puisqu'il n'aura que des points à gagner.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0