Getty Images

Pour voir Londres, Monfils va devoir se décarcasser à Bercy

Pour voir Londres, Monfils va devoir se décarcasser à Bercy

Le 25/10/2019 à 20:10Mis à jour Le 25/10/2019 à 21:05

ROLEX PARIS MASTERS - Alors qu'il peut toujours se qualifier pour le Masters de Londres, Gaël Monfils va devoir sortir le grand jeu la semaine prochaine à Bercy. C'est ce qui ressort du tirage au sort du Masters 1000 parisien effectué ce vendredi soir. Après un éventuel premier match face à Paire, le Parisien pourrait retrouver Federer en 8es, puis Zverev et Nadal...

Si les matches n’ont pas encore commencé, le dernier Masters 1000 de l’année a dévoilé ses contours. Vendredi soir, le tirage au sort du tournoi de Paris-Bercy a été effectué en présence de Jo-Wilfried Tsonga et a dévoilé un programme des plus alléchants. Si sa présence la semaine prochaine reste une énigme, Roger Federer a ainsi atterri dans la partie basse du tableau, en compagnie de Rafael Nadal, qui pourrait donc lui être opposé en demi-finale. Daniil Medvedev, Dominic Thiem et Stefanos Tsitsipas accompagnent, quant à eux, le numéro 1 mondial (pour une semaine encore) Novak Djokovic dans la partie haute.

Dans la capitale française, se joueront les deux dernières places qualificatives pour le Masters de Londres (10-17 novembre). Dans cette perspective, Gaël Monfils, seul Français encore en lice, devra réaliser une superbe performance pour arracher sa place. Exempté de 1er tour comme les 15 autres têtes de série principales, il pourrait affronter son compatriote Benoît Paire pour son entrée en lice, si l’Avignonnais parvient à se défaire auparavant d’un qualifié. S’il franchit ce premier obstacle, un autre défi, bien plus grand encore se dresserait potentiellement face à lui : affronter Roger Federer dès les huitièmes de finale.

L'énigme Federer

Mais ce rendez-vous semble encore bien hypothétique car on ne sait pas si le Suisse sera bien là. Sa fin de parcours à Bâle ce week-end et son état de fatigue guideront certainement sa décision. L’an dernier, il avait choisi de s’aligner à Paris après avoir triomphé devant son public, mais rien ne dit que cela se répétera. Toujours est-il que pour Monfils, qui accuse à l’heure où nous écrivons 310 points de retard à la Race sur Matteo Berrettini, il faudra vraisemblablement aller beaucoup plus loin et vaincre théoriquement Alexander Zverev en quart de finale, puis Rafael Nadal en demie avant éventuellement de défier Novak Djokovic pour le titre. Autant dire que la tâche s’annonce rude.

Comme souvent en Masters 1000, les Français dans leur ensemble auront fort à faire, c’est le moins que l’on puisse dire. Toujours dans cette partie basse du tableau, Adrian Mannarino, s’il se débarrasse au préalable d’un qualifié, pourrait avoir l’honneur d’être le premier adversaire de Rafael Nadal au 2e tour. L’Espagnol, en lutte pour la place de numéro 1 mondial en fin d’année, poursuivrait ensuite sa route face à Stan Wawrinka (s’il est remis de sa blessure au dos), avant de retrouver Matteo Berrettini ou Karen Khachanov en quart, en attendant un éventuel Fedal…

De sacrés défis pour les Bleus

Pour revenir aux Français, Gilles Simon n’a pas été mieux verni puisqu’il affrontera Denis Shapovalov dès le 1er tour, tandis que Jo-Wilfried Tsonga s’est réservé lui-même (en effectuant le tirage) Andrey Rublev d’entrée, pas vraiment un cadeau non plus. Dans la partie haute du tableau, Ugo Humbert aura un beau défi à relever d’emblée contre Grigor Dimitrov. Richard Gasquet, enfin, aura ses chances pour commencer face à Dusan Lajovic.

Mais un autre Serbe, beaucoup moins à sa portée l’attend en cas de succès : Novak Djokovic pourrait ainsi se lancer face au Biterrois, avant éventuellement de croiser le fer avec Diego Schwartzman en huitième, puis Stefanos Tsitsipas en quart, et enfin, Daniil Medvedev ou Dominic Thiem en demie.

Les huitièmes théoriques :

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0