Enorme exploit d’Ugo Humbert ! Au terme d’un duel aussi magnifique qu’interminable, ponctué de trois tie-breaks, le Français s’est offert, au deuxième tour, la tête de série numéro 2 Stefanos Tsitsipas, après 3h16 de grande qualité. Il accède pour la première fois de sa carrière aux 8es de finale du Masters 1000 de Paris, où il retrouvera Marin Cilic.

ATP Finals
Et si l’heure de Rafa au Masters avait sonné ? "Cette année est un peu différente…"
20/11/2020 À 08:05

Il fallait le voir à la fin de ce match, au bord des crampes, cuit mais soulagé, euphorique même après avoir sorti, un peu plus d’un mois après Daniil Medvedev à Hambourg, un joueur du Top 10 pour la deuxième fois. Cette rencontre folle a sûrement été l’un des meilleurs matches de la carrière de Ugo Humbert, face à un Stefanos Tsitsipas qui faisait partie des favoris de ce Masters 1000, qui n’a rien lâché, mais a trouvé en face de lui un joueur aussi surprenant que résilient.

Trois balles de match manquées dans le deuxième set

D’abord après cette entrée de match délicate où, breaké d’entrée, le Tricolore de 22 ans est revenu de 0-3 à 3 partout. Pour finalement s’imposer au terme d’un tie-break où il aura profité d’une succession d’erreurs du demi-finaliste du dernier Roland-Garros. Face à un Grec très solide au service (75% de premières balles et 75% de points remportés derrière), la deuxième manche s’est encore avérée très disputée. Pourtant, c’est lui qui a eu quatre balles de break à 4-3 en sa faveur, ne parvenant pas à forcer la décision.

Alors que son adversaire laissait parfois échapper quelques signes de frustrations, Humbert lui n’a jamais rien laissé paraître, et après un nouveau tie-break dominé, il s’est offert trois balles de match d’une superbe volée qui en aurait dégoûté plus d’un (6-3). Mais Tsitsipas n’est pas un joueur quelconque, et il a réalisé un premier ace avant de profiter d’un retour manqué, puis d’une double-faute de Humbert, pour revenir dans le match.

Faisant souvent la différence grâce à son service slicé, bien dans les échanges et très rarement débordé par le quart de finaliste à Bercy l’an passé, Humbert n'a pas abdiqué et a commencé par breaker (2-0). Mais il a suffi d'un trou d'air sur un de ses jeux de services pour qu'il soit sanctionné par Tsitsipas, qui a ensuite continué d’enchaîner les aces (19 en tout) pour emmener son adversaire dans un ultime tie-break, encore dominé par le Messin, irréprochable au service. Les bras levés, il a savouré ce superbe succès, malgré l’absence du public, sur le court. Mais après un tel combat où il a paru laisser toutes ses forces, son match face à Cilic s’annonce très compliqué.

Trois tie-breaks et une sacrée résistance : comment Humbert a construit son exploit

ATP Finals
Nadal n'a pas manqué son rendez-vous avec Medvedev
19/11/2020 À 22:42
ATP Finals
Nadal - Tsitsipas, tout donner pour continuer à rêver
18/11/2020 À 19:25