De 2004 à 2010, Roger Federer a illuminé le tennis professionnel. De 2004 à 2010, Rafael Nadal a été constamment en mesure de contester sinon sa place de N.1 mondial, au moins sa totale hégémonie sur le circuit. De 2004 à 2010 nous avons vécu l'apogée des duels Federer/Nadal, une des confrontations les plus riches et stimulantes de l'histoire. Et tout a commencé... à Miami !
Nous sommes en mars 2004. A 17 ans, Nadal a déjà une bonne saison chez les pros derrière lui, il tourne autour de la 40e place mondiale, et le voilà, à Miami, opposé pour la première fois à Roger Federer. Le Suisse est un N.1 mondial en pleine bourre : 23 victoires pour une défaite, trois titres à l'Open d'Australie, Dubaï et Indian Wells. Au deuxième tour, il chute en deux sets face au jeune Majorquin. Les revoir sur terre battue aurait été formidable, mais Nadal se blessera peu après.
Un an plus tard, Nadal a pris un peu de bouteille mais il n'est pas encore dans le top 20. Classé au 31e mondial quand il arrive à Miami, il retrouve Federer... en finale. Roger en ce début 2005, c'est encore plus épatant que début 2004. Quatre titres, une demi-finale d'anthologie perdue face Marat Safin à Melbourne... Il est intenable. Pendant les deux premiers sets de la finale, il est pourtant dominé par Nadal ! Le N.1 mondial s'impose pourtant en cinq sets. A partir de ce jour, ils ne quitteront plus les sommets. Ils joueront au total 22 fois l'un contre l'autre, 18 fois en finale, 3 fois en demi-finale.
Masters Miami
Djokovic, évidemment
01/04/2011 À 17:00
Federer : "J'ai mis un moment à m'habituer à Rafa"

nadal federer

Crédit: Imago

Nul doute que ces deux premiers matches à Miami ont marqué Federer, même s'il a mis un certain temps à se rendre compte du danger de Nadal : "Quand je suis devenu N.1 mondial, je n'avais pas vraiment de rival and j'en étais très heureux, j'étais capable de gagner, gagner et encore gagner. Je dominais, c'était incroyable. Alors j'ai mis un certain temps à admettre positivement ma rivalité avec Rafa. Ce n'est que plus tard que j'ai trouvé ça plutôt cool : débardeur, short de pirate, cheveux longs, gaucher, beaucoup d'effets, revers à une main contre revers à deux mains. Tout cela faisait sens et j'ai pu apprécier."
Souvenir de la première fois : "Je savais qu'il jouait bien, mais sa régularité m'a surpris et le fait qu'il soit si bon si tôt sur dur. (...) Il allait au-delà de tout ce que l'on attendait de lui. On a vu la suite...""Je ne sais pas si d'autres rivaux ont joué autant de matches que nous dans l'histoire du tennis, souligne de son côté Nadal, je ne sais pas combien de matches ont joué McEnroe/Borg (14, 7 victoires partout, ndlr) ou Sampras/Agassi (34, 20 pour Sampras, voir la suite plus bas), mais nos matches sont toujours particuliers." Nadal, qui vient en deux saisons de renverser le trône de son rival idéal, s'est imposé 14 fois pour 8 défaites.
Nadal-Federer nostalgie
A Miami, les deux hommes sont désormais plus proches que jamais. Une amitié hors des courts qui correspond aussi au fléchissement de leur rivalité sportive. Les deux joueurs ne se sont plus joués sur un tournoi du Grand Chelem depuis Melbourne en 2009. Et si leur dernière demi-finale remonte à la Masters Cup de Shanghai en 2007, et leur dernière finale à la Masters Cup de Londres l'an passé, ils ne se sont joué que deux fois  depuis janvier 2009, deux fois à Madrid.
On peut regretter l'absence de ce genre de confrontations tant le spectacle est toujours au rendez-vous (ce qu'ont compris les organisateurs de matches de gala où ils se sont produits régulièrement depuis l'an passé). On peut aussi se délecter de voir enfin un joueur bousculer les habitudes du circuit : Novak Djokovic. La rivalité Nadal-Federer est née à Miami. Si elle ne s'achèvera pas cette année à Miami, on se souviendra qu'ils se sont affrontés c'est pour défier l'autorité naissante de Djokovic, que celui-ci perde ou non face à Fish.
Quelques rivalités remarquables :
Lendl/Connors :  35 matches, 22/13 pour Lendl
Connors/McEnroe:  34 matches 20/14 pour McEnroe
Lendl/McEnroe:  36 matches, 21/15 Lendl
Becker/Edberg:  35 matches 25/10 pour Becker
Evert/Navratilova :  80 matches, 43/37 pour Navratilova
FEDERER - NADAL SERA A SUIVRE EN DIRECT CETTE NUIT SUR LE SITE
Masters Miami
Nadal retrouve Federer
01/04/2011 À 07:02
Masters Miami
Djokovic: "Rester constant"
04/04/2011 À 11:24