Entre Roger Federer et Novak Djokovic, ça n'a jamais été le grand amour. Et pour ceux qui en doutaient, le père du numéro 1 mondial, Srdan, est toujours là pour souffler sur les braises d'une rivalité qui dure depuis près de quinze ans. Invité de l'émission Spo(r)tlight jeudi, produite par le média sportif numéro 1 dans les Balkans, Sportklub, l'intéressé s'est attaqué au Bâlois qu'il voudrait bien voir à la retraite, surtout après que ce dernier a annoncé qu'il ne jouerait plus en 2020 à cause de son genou droit.

"Pourquoi Federer joue-t-il encore alors qu'il est toujours officiellement le meilleur joueur - c'est un fait, selon les résultats, qui ne durera pas longtemps - du monde ? Parce qu'il cultive tant d'animosité envers Novak. Ils ont développé une sorte de respect au fil des années, mais pourquoi croyez-vous que Federer continue à 40 ans ? Imaginez un homme de 40 ans (le Suisse a encore 38 ans, NDLR) qui joue encore au tennis alors qu’il peut rentrer chez lui et faire des choses bien plus intéressantes. Il ne peut tout simplement pas accepter le fait que Novak et Rafa seront meilleurs que lui", a ainsi considéré Srdan Djokovic.

Tennis
Djokovic sur l'US Open : "Nous devrons nous adapter à ce qu'on nous donne"
18/06/2020 À 13:00

Srdan Djokovic cible Federer régulièrement

Dans la foulée, le Serbe a enfoncé le clou en incitant le rival de son fils à passer à autre chose. "Allez mec, élève tes enfants, fais autre chose, allez skier, le tennis n’est pas toute une vie. Le tennis n’est pas toute ma vie, c’est la passion actuelle de mon fils […] Quoi qu’il fasse à l’avenir après sa carrière, qui durera encore deux ou trois ans peut-être, il réussira autant qu’il a réussi dans le tennis."

Les parents du numéro 1 mondial n'ont jamais fait mystère de leur aversion pour Federer. Dijana, la mère de Novak, avait d'ailleurs trouvé le Suisse "arrogant" lors de la finale de Wimbledon 2019 que son fils avait remportée après avoir sauvé deux balles de match. Srdan, lui, n'en est pas à son coup d'essai. Il intervient régulièrement dans les médias pour dire tout le mal qu'il pense du Bâlois. "Federer est peut-être le meilleur joueur de tennis de l'histoire, mais comme être humain, c'est exactement le contraire. Réalisant lors de la Coupe Davis à Genève (septembre 2006, NDLR) que Novak était son successeur, il a cherché par tous les moyens à le discréditer", avait-il notamment déclaré en 2013.

"Federer a une influence et un impact monstrueux, même par rapport à Nadal et Djokovic"