La Grecque Maria Sakkari (7e mondiale) est la première qualifiée pour la finale du tournoi WTA 500 de Saint-Pétersbourg grâce à sa victoire en demi-finale sur la Roumaine Irina Begu (56e), obtenue de haute lutte 6-4, 6-7 (4/7), 6-4 en 3h00, samedi. Dans ce qui constituera sa quatrième finale sur le circuit WTA à 26 ans, Sakkari briguera le deuxième titre de sa carrière contre l'Estonienne Anett Kontaveit (9e mondiale), qui a disposé, dans l'autre demi-finale, de la Lettonne Jelena Ostapenko (25e).
Trois jours d'essai gratuit et 50% de remise la première année : Abonnez-vous à Eurosport !

Sakkari, l'une des révélations de l'année 2021

WTA Saint-Pétersbourg
Reine de l'indoor, Kontaveit renverse Sakkari pour s'offrir son 6e titre
13/02/2022 À 17:27
Sakkari, l'une des révélations de l'année 2021 qui l'a vue passer du 20e au 6e rang mondial grâce notamment à deux demi-finales en Grand Chelem, à Roland-Garros et à l'US Open, a concrétisé sa première balle de break dans le premier set pour mener 5-3, non sans avoir dû en sauver trois à 2-2 sur son service, dont une avec l'aide du filet. Begu a retardé l'échéance en débreakant immédiatement à l'issue de l'échange le plus long de cette manche, avant que la Grecque ne lui prenne à nouveau son service d'un coup droit gagnant pour empocher le premier set 6-4 en 52 minutes.
Begu, pas découragée, a fait le break dès le premier jeu de la deuxième manche. Son adversaire a débreaké rapidement pour revenir à 2-2, mais la coriace Roumaine s'est accrochée pour faire céder la Grecque au jeu décisif et égaliser, provoquant la rage de Sakkari jetant alors violemment sa raquette par terre. Après ce deuxième set de plus d'une heure, Begu a fait le break pour mener 2-0 dans le dernier sur un vilain coup droit dans le bas du filet de Sakkari. Mais celle-ci, dans cette ultime manche marquée par un festival de breaks et débreaks, s'est finalement imposée... en parvenant à tenir son service à 5-4, non sans que Begu n'ait sauvé deux balles de match.
Il n'a fallu en revanche que 1h11 à Kontaveit pour écarter Ostapenko (25e) 6-3, 6-4, qui a toutefois joué le deuxième set avec une cheville strappée. Face à Kontaveit dimanche, Maria Sakkari aura une adversaire coriace qui vient d'enchaîner un 19e succès de rang en indoor, en s'imposant face à Ostapenko, victorieuse à Roland-Garros en 2017. "Face à elle (Jelena Ostapenko) il a fallu jouer un tennis agressif et attendre ma chance. Et j'ai joué exactement comme ça... J'aurai une finale très difficile demain face à Maria (Sakkari) mais j'espère que ça va aller...", a déclaré Kontaveit à l'issue de sa demie. L'Estonienne tentera de s'offrir le sixième titre de sa carrière, après une année 2021 faste avec 4 tournois remportés.
WTA Saint-Pétersbourg
Cornet tombe d'entrée, mais avec les honneurs
07/02/2022 À 15:32
Wimbledon
Phénoménal Nadal !
IL Y A UNE HEURE