C'est une nouvelle conséquence de la pandémie de Covid-19 qui touche le circuit de plein fouet. L'ATP a annoncé mardi des mesures d'aide aux joueurs avec la prolongation du gel des classements et la hausse des primes en tournoi. Les mesures financières concernent les tournois ATP 250 et 500. "Entre l'Open d'Australie (qui s'est achevé le 21 février) et Wimbledon (28 juin-11 juillet), le niveau minimum du prize money des tournois ATP 250 et ATP 500 sera relevé de 50% (de son niveau pré-Covid) à 80% et 60% respectivement", indique l'ATP dans un communiqué.
L'ATP aidera les organisateurs "en redistribuant notamment une partie du bonus réservé en fin d'année aux joueurs du Top 12". "Cette redistribution de fonds a le soutien du Conseil des joueurs de l'ATP, y compris des représentants du Top 10 Roger Federer et Rafael Nadal", souligne le communiqué. Les revenus de nos tournois sont sévèrement impactés par les restrictions sur la billetterie et une amélioration de ce côté n'est pas envisagée avant le milieu de l'année, estime le président de l'ATP Andrea Gaudenzi. Notre objectif est de nous assurer que le circuit continue de soutenir autant de joueurs que possible". Par ailleurs, l'ATP a prolongé le gel de son classement "jusqu'à la semaine du 9 août (tournoi de Toronto inclus)".

"Djokovic va encore en gagner pas mal, je dirais au moins quatre titres en Grand Chelem de plus"

ATP Monte-Carlo
Les monstres terrassés, Tsitsipas et Rublev ont assumé en princes héritiers
IL Y A 10 HEURES
Ce gel consiste à ne prendre en compte pour le classement mondial que le meilleur résultat de chaque joueur lors des tournois s'étalant sur la période du 4 mars au 5 août 2019 - qui avaient été annulés pour des raisons sanitaires en 2020 - et leur équivalent en 2021. "Par exemple, un joueur pourra prendre en compte soit 50% de son résultat à Madrid en 2019, soit 100% de son résultat à Madrid 2021, en choisissant le meilleur pour lui", a expliqué l'ATP. L'instance estime que le système classique de classement calculé en glissement sur 52 semaines devrait reprendre à partir du tournoi de Cincinnati (16 août 2021) et que le premier classement classique sur 52 semaines devrait donc être publié le 15 août 2022... "à condition que rien ne change".
Par ailleurs, les joueurs ne pouvant jouer de tournoi pendant quatre semaine consécutives pourront prétendre à un "classement protégé" afin de leur donner "de la flexibilité dans leur programme". Ces joueurs auront la possibilité d'utiliser leur classement protégé "dans quatre tournois, hors Grands Chelems et/ou Jeux olympiques", précise l'ATP. En ce qui concerne les tournois Masters 1000, le classement protégé ne pourra être utilisé que conformément au nombre de tournois de ce niveau manqués, ajoute l'instance.

Stress, appréhension, physique… Quelles incertitudes entourent le retour de Federer ?

Lors de l'Open d'Australie, plusieurs joueurs dont le N.9 mondial argentin Diego Schwartzman, avaient demandé à l'ATP des mesures en arguant des difficultés qu'ils auraient à voyager en raison des mesures anticovid. En outre, l'ATP permet aux joueurs d'étendre le nombre d'accompagnants sur les tournois, qui était réduit à deux au maximum depuis la reprise du circuit en août 2020, en fonction des protocoles sanitaires locaux et des places dans les hôtels, sur la base du "premier arrivé, premier servi".
Enfin, l'ATP va apporter une aide financière de 8200 euros à chaque tournoi du circuit principal et du Challenger (2e division) pour couvrir les éventuels frais d'hôtel liés aux "mises à l'isolement ou aux quarantaines en cas de test covid positif ou de cas contacts", conclut le communiqué.
ATP Monte-Carlo
Malgré quelques bas, Rublev avait de la marge face à Ruud : le résumé de leur demie
IL Y A 15 HEURES
ATP Monte-Carlo
Henin : "La question est : dans quel état physique Rublev va se présenter devant Tsitsipas ?"
IL Y A 15 HEURES