Dayana Yastremska est dans la tourmente. Considérée comme l'un des grands espoirs du tennis féminin mondial, la joueuse de 20 ans, 29e mondiale, a été suspendue provisoirement par la Fédération internationale (ITF) à compter de ce jeudi 7 janvier pour dopage. La sanction a été officiellement prise le 22 décembre dernier, un peu moins d'un mois après un contrôle positif de l'Ukrainienne à la mesterolone, un stéroïde anabolisant, le 24 novembre.
Yastremska n'a pas tardé à réagir, se disant "sous le choc" et incrédule. "Deux semaines avant, le 9 novembre, j'ai fait l'objet d'un contrôle anti-dopage négatif lors du tournoi WTA de Linz. Et après cette dernière épreuve de la saison, j'ai arrêté de m'entraîner. Une très faible concentration de la substance a été retrouvée dans mes urines. Etant donnés cette faible concentration et ce contrôle négatif deux semaines auparavant, des spécialistes m'ont indiqué que le résultat pouvait être obtenu par une contamination d'une quelconque forme", a-t-elle notamment plaidé dans un communiqué.
Laver Cup
L'Europe écrase le reste du monde et conserve son titre
IL Y A 3 HEURES

Yastremska contrôlée hors compétition

L'Ukrainienne a donc fait l'objet d'un contrôle hors compétition qui s'est avéré positif. "J'affirme fermement que je n'ai jamais pris de substances destinées à améliorer mes performances sportives", a-t-elle encore insisté. La durée de sa suspension n'a pas encore été déterminée, elle le saura à la suite d'une audience comme le stipule l'article 8 du programme anti-dopage 2020 adopté par la gouvernance du tennis mondial.
Yastremska compte 3 titres à son palmarès, dont un décroché à Strasbourg en 2019 où elle avait battu Caroline Garcia en finale. La joueuse a mis fin à sa collaboration en fin de saison dernière avec l'ancien coach de Naomi Osaka, Sascha Bajin.
ATP Metz
Troisième titre de la saison pour Hurkacz à Metz
IL Y A 6 HEURES
ATP Nur-Sultan
Kwon ouvre son palmarès au Kazakhstan
IL Y A 7 HEURES