Nouvelle désillusion pour le tennis masculin français... Après l'élimination de la paire Mahut-Herbert au premier tour en double samedi, Gaël Monfils a connu pareil sort pour son entrée en lice dans le tableau de simple. Le numéro un français, tête de série numéro 10, est tombé face au Biélorusse Ilya Ivashka, 66e joueur mondial, en trois manches (4-6, 6-4, 5-7).
Bien revenu après une première manche trop timide, le Français de 34 ans n'a pas su profiter de son break d'avance dans le troisième set. Dépassé par la fougue d'Ivashka, Monfils a résisté dans la difficulté à 4-4 pour garder son service, avant de craquer deux jeux plus tard. Dans le dernier jeu de la partie, la Monf' a tout de même sauvé quatre balles de match, mais n'a pas pu reprendre le service de son adversaire. Pour ses troisièmes Jeux, il n'égalera pas ses performances de 2008 et 2016, où il était sorti en quart de finale à chaque fois. Son aventure japonaise n'est toutefois pas terminée, puisque sa paire de double avec Jérémy Chardy sera opposée aux Allemands Zverev et Struff au deuxième tour.
Tokyo 2020
Zverev avait réduit en cendres les rêves de "Golden Slam" de Djoko à Tokyo : le résumé de son succès
09/09/2021 À 21:10

Pas de miracle pour Cornet, ça s'arrête aussi pour Garcia

Pas de performance éblouissante non plus pour Caroline Garcia, éliminée en trois sets par la Croate Donna Vekic (6-2, 6-7, 6-3), après un long combat de presque 3 heures. Pas aidé par ses 60 fautes directes, la Lyonnaise a craqué dans la troisième manche, avec un break concédé d'entrée. 47e joueuse mondiale, Vekic sera opposée au gros morceau Sabalenka, tête de série numéro 3, au deuxième tour.
Alizé Cornet n’aura pas fait de miracle. Opposée à la numéro 7 mondiale Karolina Pliskova d’entrée lors du tournoi en simple, la Française, qualifiée en 8e de finale du double avec Fiona Ferro, a été balayée par la récente finaliste de Wimbledon. La 66e mondial s’est inclinée en deux manches (6-1, 6-3), sans jamais pouvoir croire en ses chances.
A chaque fois, Cornet a perdu son service d’entrée, ne parvenant jamais à faire douter l’ancienne numéro 1 mondiale. Fébrile au service (seulement 30% de points remportés derrière sa première balle dans le premier set), contrairement à son adversaire qui n’a concédé que deux balles de break, elle a logiquement coulé, battue en 1h04.

Ferro solide, le double féminin trop fragile

Sa partenaire du double, en revanche, a su trouver les ressources pour renverser la 53e mondiale Anastasija Sevastova. Pourtant dépassée dans la première manche, la Tricolore de 24 ans a réussi a passer en 16e de finale au terme d’un combat de 2h13 (2-6, 6-4, 6-2). Elle a été bien aidée par les nombreuses erreurs de son adversaire (46 fautes directes), et profite de l’exploit de l’Espagnole Sorribes Tormo face à la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty pour garder toutes ses chances de qualification en 8e de finale.
C'est en revanche terminé pour le double Mladenovic-Garcia. Les Françaises ont chuté face à la paire hollandaise Bertens-Schuurs (6-7, 7-5, 9-11). Les deux Françaises ont arraché un super tie-break et ont même obtenu une balle de match sur leur service dans la dernière manche, mais ont craqué au pire moment et ont offert la victoire à leurs adversaires. Les chances de médaille en double féminin reposent donc uniquement sur la paire Ferro-Cornet désormais.
Tokyo 2020
Humbert plus "tueur" que Djoko : les stats à retenir après les Jeux de Tokyo
09/08/2021 À 05:56
Tokyo 2020
Zverev a achevé sa démonstration par un service-volée
01/08/2021 À 10:00