US OPEN - TABLEAU MESSIEURS - 2e tour

IL Y AURA AU MOINS UN FRANÇAIS EN HUITIEMES

. Jo-Wilfried Tsonga (FRA, 7) bat Jarkko Nieminen (FIN) 7-5, 6-3, 6-4
Prochain adversaire : Benneteau.
Julien Benneteau (FRA) bat Viktor Troicki (SER, 30) 6-1, 3-6, 6-1, 6-0

Jo-Wilfried Tsonga a-t-il pris la grosse tête ? Après un été marqué par une victoire sur Roger Federer et deux défaites devant deux gros serveurs John Isner et Chris Guccione, il avait fait savoir que ce qui l'intéressait, c'était les Grand Chelem. Si la pilule Karlovic (avalée à Wimbledon) n'est pas encore passée, Tsonga est sur le point de prouver qu'il sait tenir la baraque quand il le veut. A l'US Open, il veut répondre présent, et ses réparties laissent coi. Jarkko Nieminen, qui revenait de blessure, a tenu un set avant de comprendre que le torse bombé du Français n'était pas du chiqué. Comme le Finlandais n'a pas un service de géant vert, et que son bras gauche est fatigué, le Français a pu trouver le rythme assez rapidement, compte tenu du fait qu'il n'est pas un lève-tôt. " C'était une prestation solide de ma part, un bon match de tennis car j'ai su saisir les occasions. C'est bien de gagner en trois sets contre un joueur comme ça", a confirmé Tsonga.

Pendant un set, Tsonga a ronchonné. Il n'arrivait pas à lire les services chaloupés du Finlandais. Avec un premier break fatal pour prendre la première manche à 7-5, il s'est ensuite mis sur les rails, ou disons sur les traces de traineau de Nieminen. A partir de ce moment-là, avec un aplomb digne d'un favori, Jo a joué avec un tact parfait. Gros services souvent teintés de slice, jeu simple et puissant en coup droit, revers cotonneux profonds, et une présence physique irréprochable. Trois sets appliqués : "Je suis plus constant, plus confiant dans mon jeu désormais contre ce genre de joueur. Comme je savais qu'il revenait de blessure, j'ai accepté l'échange car je savais qu'il n'avait pas la même forme que moi. J'ai bien su gérer le match en étant opportuniste sur les points importants. Je ne veux pas me satisfaire d'aller au 3e tour."

"Physiquement, je me sens bien"

Tsonga n'a pas encore pris la grosse tête, il a simplement laissé pousser ses cheveux façon Manga avec des reflets roux tout feu tout flamme... Ce joueur-là sait choisir ses effets, et ses matches ? Gageons qu'il se délectera du prochain, face à Julien Benneteau. A Roland-Garros, les deux joueurs avaient livré un très beau combat, avec des styles de jeu complémentaires. Intéressant à suivre, et intéressant en termes comptables pour la France meurtrie par l'absence de Françaises au 3e tour.

"Contre Julien (Benneteau) je vais imposer un combat physique", explique JWT. "Je n'ai pas de tactique particulière, je vais jouer mon jeu, courir, frapper fort. Julien est en bonne forme, il a bien joué à Cincinnati (quart de finale) et il arrive à l'US Open dans de bonnes conditions. Je commence à avoir l'habitude de jouer contre lui, on s'est joué souvent ces derniers temps (trois fois en 2008, une fois en 2009). Physiquement je me sens bien, ajoute-t-il. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi bien, sans pépins de santé. Je n'aime pas jouer à 11h00 car je ne suis pas du matin. Donc j'essaye de trouver des solutions pour être bien réveillé. Ce matin par exemple, je me suis levé quatre heures et demi avant le match (06h30)..."

. Gilles Simon (FRA, 9) bat Thomaz Bellucci (BRE) 6-3, 6-2, 6-4
Prochain adversaire: Ferrero.
Juan Carlos Ferrero (ESP, 24) bat Philipp Petzschner (ALL) 1-6, 3-6, 6-4, 6-2, 6-4

Le score est flatteur mais la récompense des trois sets méritées. "J'étais à fond sur chaque point", a lancé Gilles Simon au micro de Canal à la sortie du court. Lui qui ne remporte que rarement ses matches en Grand Chelem en trois sets secs, le voilà ravi. Thomaz Bellucci, aux amples coups de raquette est encore un peu tendre pour les coups de fouet du Français. Simon peut maintenant voir venir Juan Carlos Ferrero, celui-là même qui l'avait stoppé à Wimbledon, en huitièmes. Revanche.

. Gael Monfils (FRA, 13) bat Andreas Beck (ALL) 6-3, 7-5, 6-3
Prochain adversaire : Acasuso.
Jose Acasuso (ARG) bar David Ferrer (ESP, 18) 6-3, 3-6, 1-6, 6-3, 6-2

Une petite absence au deuxième set alors qu'il menait 4-1, de grands coups de poing sur sa poitrine et dans l'air, comme un boxeur à la fin de son match, voilà ce qu'il faut retenir d'une rencontre dominée par Gaël Monfils. Très présent mentalement, le Français a affiché une belle maîtrise et peut aborder la suite de la compétition avec sérénité. "J'ai fait un bon match, je me sentais bien. Je sentais le jeu. J'ai bien joué et j'ai fait un match solide. J'essaie de croire en mes chances. Je me sens beaucoup plus serein. Au fur et à mesure des années, je gagne en expérience", s'est réjoui Monfils à la sortie du court.

. Fernando Gonzalez (CHI, 11) bat Josselin Ouanna (FRA, Q) 6-4, 6-7 (5/7), 6-3, 6-4
Prochain adversaire : Berdych.

Josselin Ouanna était diminuée par une blessure à la cheville droite. Cela lui a gâché son troisième set. Dommage, il avait prouvé jusque-là qu'il avait les moyens de bousculer Fernando Gonzalez. "Je me suis tordu la cheville droite dans le tie break du 2e set, ça a un peu été le tournant du match. Au début avec le "strap", j'avais l'impression d'avoir un plâtre à la cheville, c'était tellement serré... Après, j'avais l'impression que ma cheville pouvait partir à tout moment, ce n'était pas idéal", a expliqué le Français.

Comme à Roland-Garros, le Chilien lui barre la route. Mais, comme à Roland-Garros, cette expérience devrait lui permettre de progresser. "Je suis quand même content globalement car j'ai montré que j'étais au niveau sur les deux premiers sets, c'est encourageant pour la suite. Je suis rassuré et motivé maintenant que je vais retourner sur le circuit Challenger et Grand Prix. J'ai une invitation pour aller au tournoi de Metz, je veux bien faire là-bas", a conclu Ouanna avant de quitter New York.

PRINCIPAUX RESULTATS

Andy Murray (GB, 2) bat Paul Capdeville (CHI) 6-2, 3-6, 6-0, 6-2
Prochain adversaire : Dent.

Rafael Nadal (ESP, 3) bat Nicolas Kiefer (ALL) 6-0, 3-6, 6-3, 6-4
Prochain adversaire: Almagro

Juan Martin Del Potro (ARG, 6) bat Jurgen Melzer (AUT) 7-6(6), 6-3 6-3
Prochain adversaire : Koellerer.

Marin Cilic (CRO, 16) bat Jesse Levine (EU) 4-6, 2-6, 6-0, 6-3, 6-0
Prochain adversaire : Istomin

Tomas Berdych (TCH, 17) bat Horacio Zeballos (ARG) 6-3, 6-7(3), 7-6(2), 6-2
Prochain adversaire : F.Gonzalez