GASQUET TIENT SON RANG

Richard Gasquet a mis un set avant de lâcher son bras. Malade avant d'arriver à New York, le Français a rassuré son monde en se hissant au deuxième tour de l'US Open. Opposé à l'Espagnol Albert Montanes, qui n'avait pas passé une seule fois le premier tour dans un tournoi du Grand chelem cette saison, le Biterrois s'est réveillé au bout d'une heure de jeu. Servant beaucoup mieux en seconde balle, après un fatal 29% de réussite au premier acte, le 14e mondial a peu à peu imposé son jeu. Sa première balle, ultra-efficace dans les trois dernières manches (35 points inscrits sur 37 possibles et 22 aces !), lui a facilité la tâche face au 111e mondial pour s'imposer en quatre manches (4-6, 6-2, 6-3, 6-3).

US Open
L'US Open casse sa tirelire
21/03/2013 À 08:12

"Je n'étais pas à 100%. J'ai eu une gastro et je n'étais pas bien pendant quatre ou cinq jours. Je n'avais pas de jus, pas de jambes, même si par moments j'étais mieux. J'ai eu la chance de ne jouer que le mercredi. C'est bien d'être passé et je serai mieux au 2e tour vendredi. Si c'est Melzer, ça sera dangereux. Il a été 7e ou 8e mondial, il prend la balle tôt, a du talent et peut être dur à jouer. Mais ça se gagne. Ce n'est pas Federer." En route surtout vers David Ferrer, qui lui semble promis en huitième de finale, Gasquet poursuit tout de même son bel été américain où il a atteint la finale du Masters 1000 de Toronto, perdue face à Novak Djokovic début août. S'il aura face à lui l'Autrichien Jurgen Melzer ou le qualifié américain Bradley Klahn au prochain tour, le Biterrois a vu Tommy Haas être éliminé de sa partie de tableau par le Letton Ernests Gulbis.

PAIRE REPREND DES COULEURS

Comme à Roland-Garros et à Wimbledon, Benoît Paire sera au moins au deuxième tour de l'US Open. Une sacrée satisfaction pour le 49e mondial qui n'avait plus remporté un match sur dur depuis le premier tour des qualifications au Masters 1000 de Miami en mars dernier. L'Avignonnais a effacé quatre défaites de rang étalées sur le mois dernier en dominant Grigor Dimitrov en quatre manches à Flushing Meadows (5-7, 6-3, 7-6, 6-2). Une performance encourageante comme en 2010 où il avait éliminé l'Allemand Rainer Schuettler juste après être sorti des qualifications. Cette année, le 49e joueur mondial a dominé le Bulgare, 58e à l'ATP, qui était également en panne de résultats sur le ciment américain cet été, malgré un huitième de finale joué à Miami.

Le match ne restera toutefois pas dans les mémoires, notamment pour Paire qui n'a remporté que 46% de ses premières balles (contre 63% pour Dimitrov), mais qui a réussi à faire fructifier ses 17 balles de break en prenant six fois la mise en jeu adverse. Au prochain tour, le Français tentera tout de même d'aller plus loin en jouant Philipp Kohlschreiber, vainqueur de Michaël Llodra en quatre sets (7-6, 4-6, 7-6, 6-1) avec un ligne de mire une place au troisième tour de Grand Chelem pour la deuxième fois de sa carrière, quelques semaines après avoir vécu sa première à Wimbledon.

APRES ROGER-VASSELIN ET MAHUT, RUFIN

Il a failli avoir comme un début de malédiction sur les courts de l'US Open pour les Français. Alors que cinq Français ont franchi le premier tour jusqu'à mardi, trois d'entre eux ont ensuite été stoppés dans leur élan alors qu'ils menaient deux sets à zéro : Nicolas Mahut et Edouard Roger-Vasselin la veille, et maintenant Guillaume Rufin. Pendant près de deux heures, le jeune Français a mené la vie dure à Janko Tipsarevic. Du haut de son 129e rang mondial, le protégé d'Emmanuel Planque a mené 6-4, 6-3 face au neuvième joueur mondial et quart-de-finaliste l'an passé... avant de s'écrouler dans les trois manches suivantes. Dans cet exercice au meilleur des cinq manches, seul Paul-Henri Mathieu, renversant face à Igor Andreev, a réussi cette performance avec brio.

Breaké en premier dans chaque set, Rufin a passé son temps à courir après le score. Mais dans les deux premiers actes, il a réussi non seulement à recoller au score pour ensuite inverser la tendance, profitant des nombreuses fautes directes de son adversaire (14 coups gagnants pour 19 fautes). A trop vouloir faire le jeu, le Serbe a changé de tactique dans les trois manches suivantes, en étant plus patient, servant de mieux en mieux (seulement trois points perdus sur sa première balle sur les trois derniers sets !) et en faisant jouer davantage le Français de 22 ans, auteur de 58 erreurs pour seulement 36 coups gagnants. Présent au deuxième tour de l'US Open en 2010, Rufin laisse sa place à Tipsarevic qui affrontera l'Américain Brian Baker au prochain match, ainsi que son coach, Emmanuel Planque, pour Olivier Ramos et une nouvelle aventure en perspective.

SERRA et LLODRA S'ARRÊTENT LA

Repêché dans le grand tableau suite au forfait de David Nalbandian, Florent Serra n'est pas parvenu à réaliser l'exploit de battre Juan Martin Del Potro au 1er tour de l'US Open 6-4, 7-6, 6-4. L'Argentin, 8e joueur mondial, affrontera le jeuneet talentueux Américain Ryan Harrison. De son côté, Michaël Llodra n'a pas eu les armes pour dominer Philipp Kohlschreiber, vainqueur en quatre sets, dont deux jeux décisifs (7-6, 4-6, 7-6, 6-1). Une édition de Flushing Meadows à oublier pour le Parisien : médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de Londres en double avec Jo-Wilfried Tsonga, il a été également éliminé au 1er tour du tournoi de double messieurs avec le Serbe Nenad Zimonjic face à la paire américaine Donald Young/Nicholas Monroe alors qu'ils étaient têtes de série N.7.

SUIVEZ L'US OPEN SUR EUROSPORT, EUROSPORT.FR ET EUROSPORT PLAYER

US Open
Dotation doublée d'ici 2017, retour à une finale dimanche en 2015
20/03/2013 À 21:50
US Open
L'ATP ne veut pas de finale le lundi
17/12/2012 À 12:27