AFP

Monfils n'a joué qu'une moitié de match et laisse Djokovic filer en finale

Monfils n'a joué qu'un bout de match et laisse Djokovic filer en finale

Le 09/09/2016 à 23:56Mis à jour Le 10/09/2016 à 01:27

US OPEN 216 - Il n'y aura pas de finale pour Gaël Monfils. Le Français, inexistant pendant deux sets, a fini par se réveiller, mais trop tard pour surprendre un Novak Djokovic pourtant pas impérial lui non plus. Le numéro un mondial s'est imposé en quatre manches (6-3, 6-2, 3-6, 6-2) et disputera dimanche sa 21e finale majeure.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

L'aventure s'arrête là pour Gaël Monfils. Pour la neuvième fois consécutive, un joueur français a échoué aux portes d'une finale de Grand Chelem. Au terme d'un match curieux, disputé sur un rythme étrange, Monfils s'est logiquement incliné en quatre manches contre Novak Djokovic (6-3, 6-2, 3-6, 6-2). Il a payé une première moitié de demi-finale absolument catastrophique, au cours de laquelle il n'a pas existé. La suite a été meilleure, mais le Parisien a été trop erratique pour espérer signer l'exploit.

A vrai dire, pendant un peu plus de deux sets, on a même pu se demander si Gaël Monfils était au courant qu'il disputait une demi-finale de Grand Chelem. Il était alors difficile d'être plus à côté de la plaque que le Français, dont l'attitude totalement désinvolte a interloqué tous les observateurs et fini par agacer le public, qui l'a sifflé lorsqu'il a concédé un énième break en début de troisième manche. Monfils était alors mené 6-3, 6-2, 2-0 et semblait en route pour une déroute de grande ampleur.

Vidéo - Djokovic - Monfils : Les temps forts

02:31

Monfils a attendu deux sets pour jouer au tennis

Mais si Monfils était en-dessous de tout, Novak Djokovic, souffrant de l'épaule et du coude, n'était pas dans un grand jour non plus vendredi. Et ce match à sens unique a pris alors une autre tournure. Monfils, enfin plus agressif, enfin plus intense dans ses frappes, s'est tout simplement mis à jouer. Suffisant pour bousculer un Djokovic alors dans les cordes quand il a concédé cinq jeux consécutifs et, finalement, ce troisième acte, après une balle de set surréaliste, jouée par le Serbe avec un t-shirt en lambeaux.

Vidéo - T-shirt de Djokovic déchiré et revers de mammouth : l'improbable balle de 3e set de Gaël Monfils

00:28

Cette demi-finale aurait alors pu basculer si Gaël Monfils avait su enfoncer le clou. Il aurait peut-être suffi qu'il convertisse, dans la foulée de son troisième set, sa balle de break d'entrée de quatrième manche pour mettre vraiment la tête de Djokovic sous l'eau. Cela n'a pas été le cas et le Djoker a fini par reprendre le contrôle de cette partie. Même si Monfils a effacé un premier break concédé à 2-1, un nouveau mauvais jeu de service à 3-2 a condamné pour de bon le protégé de Mikael Tillstrom. Trop erratique, trop inconstant, trop intermittent, le Français n'a pas joué un match plein. Pour battre un Djokovic même en demi-teinte, ce n'était pas suffisant. Déjà battu 12 fois en 12 matches, Monfils aurait pourtant dû le savoir...

0
0