Eurosport

Demi-finale : Rafael Nadal - Juan Martin del Potro : New York reprendrait bien une part de spectacle

Nadal - Del Potro : New York reprendrait bien une part de spectacle

Le 08/09/2017 à 09:07Mis à jour Le 08/09/2017 à 20:37

US OPEN 2017 – La demi-finale qui oppose vendredi Rafael Nadal à Juan Martin del Potro offre bien des promesses. Entre un numéro un mondial espagnol loin d'être impérial et un Argentin renversant mais à réaction, un match à rallonge n'est pas à exclure. Et pourrait offrir un nouveau sommet d'émotions sur le Arthur Ashe.

Le contexte

Tout le monde annonçait la confrontation, enfin, entre Rafael Nadal et Roger Federer à Flushing Meadows. Un match à mort pour la place de numéro un mondial, et la voie royale pour un nouveau titre du Grand Chelem, alors que le bas de tableau est totalement décimé par les différents tracas des cadors. Mais c'était sans compter sur l'un des plus grands empêcheurs de tourner en rond du circuit, Juan Martin del Potro.

L'Argentin, plutôt discret cette saison (29 matches disputés seulement), n'avait jusque-là comme véritable fait d'armes qu'un quart de finale à Rome, perdu face à Novak Djokovic. Son huitième de finale contre Dominic Thiem est un chapitre de plus dans sa légende, qui va bien au-delà des titres. Et si son succès inattendu contre Roger Federer en quart de finale n'a pas apporté son lot de frissons, il a toutefois confirmé que le vainqueur de l'US Open 2009 n'était pas qu'un conte de fée sans suite. Del Potro a les armes pour faire tomber n'importe qui dans un grand jour. Et sa force de caractère peut le faire encore puiser dans des forces insoupçonnables.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

Rafael Nadal est prévenu. L'Espagnol a démarré son tournoi sur un rythme de sénateur. Un set laissé à Daniel puis à Mayer, un tie-break d'entrée contre Lajovic au premier tour… Le Majorquin a fait tout sauf une grosse impression pour ses débuts dans le premier tournoi depuis son retour sur le trône du tennis mondial. En huitièmes de finale contre Dolgopolov, "Rafa" a remis son jeu dans le bon sens, avant de n'avoir qu'à ramasser à la petite cuillère les miettes du jeune Russe Rublev, dépassé par l'événement. Contre Del Potro, Nadal ne pourra pas se permettre de ne jouer qu'à 60%, sous peine de subir le même sort que son meilleur rival.

Face à face : 8-5

Nadal mène la danse entre les deux hommes, mais la marge est ténue. C'est d'ailleurs Del Potro qui a remporté les deux dernières batailles, dont la demi-finale des derniers Jeux olympiques, 7-6 au troisième set.

Leur parcours

Rafael Nadal

1er tour : bat Dusan Lajovic (7-6(6), 6-2, 6-2)
2e tour : bat Taro Daniel (4-6, 6-3, 6-2, 6-2)
3e tour : bat Leonardo Mayer (6-7(3), 6-3, 6-1, 6-4)
8e de finale : bat Alexander Dolgopolov (6-2, 6-4, 6-1)
Quart de finale : bat Andrey Rublev (6-1, 6-2, 6-2)

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

Juan Martin del Potro

1er tour : bat Henri Laaksonen (6-4, 7-6(3), 7-6(5))
2e tour : bat Adrian Menendez-Maceiras (6-2, 6-3, 7-6(3))
3e tour : bat Roberto Bautista Agut (6-3, 6-4, 6-4)
8e de finale : bat Dominic Thiem (1-6, 2-6, 6-1, 7-6(1), 6-4)
Quart de finale : bat Roger Federer (7-5, 3-6, 7-6(8), 6-4)

3 stats à avoir en tête

1. Après cinq premiers matches (très) abordables, Juan Martin del Potro est le premier adversaire de Rafael Nadal sur cet US Open qui appartient au Top 50. Un concours de circonstances aussi favorable est loin d'être anodin. On n'ira pas jusqu'à annoncer Nadal habitué à une adversité plus faible, mais si Del Potro joue à son meilleur niveau, la marche pourrait être haute vis-à-vis de ses précédentes victimes.

2. En Grand Chelem, seuls deux joueurs ont déjà réussi l'exploit de battre Roger Federer et Rafael Nadal dans un même tournoi. Leurs noms : Novak Djokovic (lors de l'US Open 2011) et… Juan Martin del Potro. L'Argentin a déjà réalisé cette performance, lui aussi à Flushing Meadows en 2009, l'année de son seul titre en GC. "Delpo" pourrait ainsi être le seul joueur à rééditer l'exploit.

54. Rafael Nadal n'a plus battu Juan Martin del Potro depuis 2013. Quatre années et demi marquées par les blessures de l'Argentin, et la période de moins bien de l'Espagnol, mais aussi de deux défaites pour l'Espagnol dans leurs confrontations. Le dernier succès de ce dernier contre la Tour de Tandil était en finale à Indian Wells (4-6, 6-3, 6-4), le 17 mars 2013. Soit il y a 54 mois.

Ils ont dit

Rafael Nadal

" Il faut être agressif contre Del Potro, car si vous le mettez en bonne position pour ses coups droits, vous êtes mort."

Juan Martin del Potro

" Je dois être encore meilleur que contre Federer. Si je frappe fort et que je sers bien, j'ai une petite chance de gagner."

Notre avis

Le souvenir de l'invraisemblable retournement de situation de Del Potro lundi est encore trop frais dans nos mémoires pour ne pas souhaiter autre chose qu'un grand spectacle. La logique voudrait que Rafael Nadal profite de sa supériorité théorique, de son parcours sans embûche, d'un tableau si dégagé pour aller au bout et décrocher un 16e titre du Grand Chelem. Mais Juan Martin del Potro a un tel profil de coupeur de tête idéal que l'on se gardera bien de l'assurer avec trop de certitudes.

L'Espagnol monte gentiment en puissance et n'a pas eu à s'employer outre mesure sur ses deux dernières rencontres. Il aura l'avantage de la fraîcheur et avec le poids du public sur les épaules de son adversaire, il pourrait même ne pas subir tant de pression que ça pour une demi-finale. Il ne reste désormais qu'au numéro un mondial qu'à développer son jeu de revers pour gêner le coup droit du géant sud-américain. Plus facile à dire qu'à faire, mais une place en finale est à la clé.

del potro nadal

del potro nadalAFP

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0