Eurosport

Nadal - Federer, la lutte à distance pour la place de numéro un mondial

Nadal - Federer, la lutte à distance pour le pouvoir

Le 31/08/2017 à 12:16Mis à jour Le 31/08/2017 à 14:27

US OPEN 2017 – C'est un des gros enjeux de cette quinzaine : Rafael Nadal conservera-t-il la première place mondiale qu'il vient tout juste de réacquérir ? Seul Roger Federer le menace, mais le danger est réel pour le Majorquin.

Rafael Nadal a créé l'évènement au cœur du mois d'août en redevenant numéro un mondial pour la première fois depuis plus de trois ans. Mais l'Espagnol voit déjà sa place menacée. Non par celui qu'il a détrôné, Andy Murray, mais par son vieux rival Roger Federer. L'un des deux hommes trônera au sommet de la hiérarchie à l'issue de cet US Open, c'est une certitude.

Nadal a débuté avec un avantage de 500 points, mais il faut retrancher à ce total les 180 points remis en jeu par le Majorquin après son huitième de finale à Flushing Meadows l'an dernier. Absent, Federer n'a lui, aucun point à défendre. C'est donc un écart réel de 320 points qui sépare les deux champions. Au coup d'envoi de l'US Open, Nadal totalisait 7465 points, et le Suisse 7145. Maintenant qu'ils sont tous les deux qualifiés pour le deuxième tour à New York, ils affichent respectivement 7510 et 7190 points.

Roger Federer et Rafael Nadal à Miami

Roger Federer et Rafael Nadal à MiamiImago

Une demie pour le trône ?

Vous trouverez dans l'infographie ci-dessous le total de points de chacun, tour après tour. Puisqu'ils sont placés dans la même moitié de tableau, la donne est assez simple : si Nadal et Federer s'affrontent en demi-finale comme le voudrait la logique hiérarchique, l'enjeu de cette rencontre ne sera pas seulement l'accession à la finale, mais aussi la place de numéro un mondial. Le différentiel entre une demie et une finale en Grand Chelem est en effet de 480 points (1200 contre 720), soit plus que les 320 de marge dont dispose aujourd'hui Rafael Nadal.

Si Nadal va plus loin ou aussi loin que Federer dans cette quinzaine, par définition, il restera devant lui au classement. Si le Bâlois signe un meilleur résultat que le décuple vainqueur de Roland-Garros, tout dépendra du stade auquel chacun s'arrête. Ainsi, si Nadal est battu en huitièmes et Federer en quarts, Rafa conservera son fauteuil de numéro un. S'il échoue en quarts, RF le délogera du pouvoir simplement en accédant au dernier carré.

Nadal - Federer, la lutte à distance pour la place de numéro un mondial
0
0