Getty Images

Rafael Nadal balaye Andrey Rublev pour se hisser en demi-finales

Le maître a corrigé l'élève

Le 06/09/2017 à 22:05Mis à jour Le 07/09/2017 à 06:37

US OPEN 2017 - Rafael Nadal n'a pas traîné. Face à un Andrey Rublev méconnaissable, l'Espagnol s'est qualifié pour les demi-finales de Flushing Meadows en ne perdant que 5 jeux face au Russe en 1h36 mercredi soir (6-1, 6-2, 6-2). Revoilà le numéro un mondial dans le dernier carré américain pour la première fois depuis 2013, où il y affrontera Juan Martin Del Potro, tombeur de Roger Federer.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Pas encore prêt, petit scarabée... Pour son premier quart de finale en Grand Chelem, Andrey Rublev a pris une fessée de la main de son idole d'enfance, Rafael Nadal. 6-1, 6-2, 6-2, en à peine plus d'une heure et demie, l'addition a été salée pour le jeune Russe de 19 ans. Du haut de son mètre 88, la grande gigue moscovite est apparue bien frêle et tendre face à un tel adversaire et dans un contexte aussi imposant.

"Ce match va me permettre de savoir ce qui me sépare encore des plus grands", avait avancé Rublev avant la rencontre. La réponse a été sans appel. Car, de match, il n'y a pas eu mercredi soir sur le court Arthur-Ashe. Andrey Rublev a concédé son service d'entrée et le ton était donné. Le Russe a bien débreaké dans la foulée pour revenir à 2-1 mais ce fut la dernière fois qu'il allait rester au contact de Rafael Nadal. Celui-ci a remis un coup d'accélérateur pour prendre à nouveau le service de son jeune rival.

26e demi-finale en carrière

Le début d'une promenade très tranquille qui s'est plus apparentée à une super séance d'entraînement qu'à un véritable combat. Breaké à huit reprises au total sur l'ensemble du match avec des statistiques apocalyptiques en seconde balle (seulement 29% de points gagnés), Rublev a vécu un calvaire. On a même eu un peu mal pour lui car ce match est loin de refléter ses capacités réelles. Mais entre la solidité de son adversaire et sans doute une part de stress pour ses premiers pas dans un grand huit en Grand Chelem, la marche a été beaucoup trop haute.

Ses victoires en trois sets contre Grigor Dimitrov et David Goffin témoignent de ses qualités et donnaient à ce quart de finale un côté intrigant. Mais Rafael Nadal n'était pas d'humeur à entretenir le mystère. En imposant très vite sa loi avec une réelle autorité, il a tué dans l'œuf toute velléité de rébellion. Voilà donc le Majorquin dans le dernier carré de l'US Open pour la première fois depuis 2013. L'année de sa dernière victoire à New York, sa dernière victoire dans un tournoi de premier plan sur dur, aussi.

Pour se frayer un chemin jusqu'en demi-finales, Nadal n'aura pas affronté un seul joueur classé parmi les 50 premiers mondiaux. Du jamais vu dans sa carrière alors qu'il se qualifie là pour sa 26e demie majeure. La suite sera face à Juan Martin del Potro qui a fait tomber Roger Federer. Une rencontre qui aura un parfum de finale avant la lettre.

0
0