Del Potro vainqueur en 5 sets

  • Par Jérémy Baudu
US Open
Double bagel, point du siècle et "Dancing Djoker" : Top 100 de l'US Open (50-41)
07/09/2020 À 05:48

On attendait un duel final entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, mais Juan Martin Del Potro a finalement pris la place de l'Espagnol. Face au Serbe, la Tour de Tandil ne partira pas favori mais dans la peau de l'outsider, comme souvent, un statut parfait pour lui. Dimanche, porté par le public du court Arthur-Ashe entièrement acquis à sa cause, je pense que l'Argentin va se servir de toute cette énergie qu'il aime tant pour renverser la montagne Serbe en cinq sets au bout d'un énorme combat.

En effet, celui qui affiche une moyenne de 80% de points remportés derrière sa première balle et 218 coups gagnants depuis le début de l'US Open, a les armes pour contrarier les plans de Djokovic. Même si la tête de série numéro 6 mène 14-4 dans les confrontations, Juan Martin Del Potro lui a infligé deux des pires défaites de sa carrière, aux Jeux Olympiques de Londres et de Rio. A l'US Open en 2009, date de son unique sacre en Grand Chelem, l'Argentin avait déjà écarté Nadal en demie avant de remporter la finale en 5 sets. L'histoire va-t-elle se répéter ?

Juan Martin Del Potro

Crédit: Getty Images

Djokovic vainqueur en 4 sets

  • Par Alexandre Coiquil

Avantage clair et net à Novak Djokovic pour cette finale. Jamais repoussé dans ses derniers retranchements, le Serbe a au pire légèrement flanché lors de son parcours jusqu'à la finale. Des trous d'air survenus aussi à cause de la forte humidité qui a touché New York lors de cette quinzaine, un détail qui appartient au passé. Techniquement, le 6e mondial est en train de retrouver un niveau très élevé et les améliorations par rapport au début de l'été sont notables. Son revers est plus précis qu'à Cincinnati, son service a gagné en régularité et surtout en précision. Sa capacité à se mouvoir sur le court a été impressionnante lors de cet US Open. Ce sera sa clé dimanche.

Que faire face à cette machine physique et tennistique pour Juan Martin Del Potro ? Il devra jouer le meilleur match de son tournoi et de la saison. Pas impacté physiquement cette année par son parcours, le 3e joueur mondial va aborder cette finale dans les meilleures dispositions possibles, une rareté pour lui. Tennistiquement, il a tout pour regagner un Grand Chelem, même face à ce Djokovic version septembre 2018. Mais il ne pourra pas se permettre des trous d'air, comme cela a été le cas lorsqu'il a servi pour le gain du premier set face à Rafael Nadal en demi-finale. Sa finale dépendra aussi de la régularité de sa première balle.

Djokovic l'emporte en 4 sets

  • Par Maxime Dupuis

Djokovic - Del Potro : si l'affiche de la finale de l'édition 2018 de l'US Open n'est pas loin d'être logique au regard de la quinzaine des deux hommes, elle n'avait rien d'une évidence avant les premiers coups de raquette entendus à Flushing. Djoko, d'accord. Mais Del Po, ce n'était pas écrit d'avance. Et puis, l'Argentin, sacré ici en 2009, a déroulé et réussi un tournoi de grande qualité. Depuis son premier tour face à Young, la tête de série numéro 3 n'a perdu qu'un set, en quart de finale face à John Isner. Le reste du temps, il a déroulé, ne s'éternisant que rarement sur les courts Arthur-Ashe ou Louis-Armstrong.

Novak Djokovic n'a pas non plus passé trop de temps sur les courts et, ses seuls coups de chaud de la quinzaine, le Serbe les a connus à cause de la chaleur. Bonne nouvelle pour lui : le mercure ne devrait pas dépasser les 20 degrés dimanche alors qu'il défiera son adversaire le plus compliqué de la quinzaine, même si l'histoire de leurs confrontations lui donne un net avantage (14-4), que j'imagine Djoko accroitre dimanche soir. Si Del Potro réussit un tournoi de qualité, Djokovic poursuit son été radieux et semble difficile à faire dérailler. Je donne un avantage au retourneur serbe.

Novak Djokovic (US Open 2018)

Crédit: Getty Images

Djokovic en 4 sets

  • Par Laurent Vergne

Une victoire de Juan Martin Del Potro serait à coup sûr l'histoire la plus sympathique de ces dernières années sur le circuit masculin. Il revient de si loin qu'un deuxième sacre en Grand Chelem neuf ans serait savoureux. Tout le monde adore l'Argentin, moi le premier, et le terme "gentil géant" utilisé par Novak Djokovic est le mieux approprié. Même les plus ardents supporters du Serbe trouveraient le moyen d'être presque aussi heureux pour Delpo que déçu pour Nole en cas de victoire de l'Argentin. C'est dire le respect, l'empathie et la sympathie qu'il suscite.

Mais une finale de Grand Chelem ne se décerne ni sur une cote d'amour ni au mérite lié à l'histoire personnelle des deux champions. Elle va se jouer sur le terrain, dimanche soir. Et si Del Potro a des armes solides, je pense que Djokovic a retrouvé une partie suffisante des siennes ces dernières semaines (tennistiques, physiques et peut-être plus encore mentales) pour avoir le dernier mot dans cette finale. Sans être toujours brillant dans cette quinzaine, il a retrouvé cette forme de constance qui le rendait presque invulnérable sur dur. Mais ce ne sera pas un long fleuve tranquille. Si je serais déçu de ne pas assister à un combat dense et accroché, je serais surpris que Djokovic n'en sorte pas vainqueur.

VOTRE PRONOSTIC POUR LA FINALE DJOKOVIC - DEL POTRO ?