Tennis
US Open

Paire prêt à zapper Flushing : "Y aller, c'est prendre le risque de se faire contaminer"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Benoit Paire à l'US Open 2019

Crédit: Getty Images

ParLaurent Vergne
04/07/2020 à 19:03 | Mis à jour 04/07/2020 à 19:06
@LaurentVergne

Benoît Paire n'est pas du tout enthousiaste à l'idée de se rendre à New York fin août pour disputer l'US Open. Dans un entretien accordé à RMC, l'Avignonnais confie qu'il ne se sent pas prêt aujourd'hui à prendre le risque d'effectuer le déplacement.

Mine de rien, la reprise de la saison approche. La tournée américaine, raccourcie, débutera dans maintenant six semaines avec, en point d'orgue, l'US Open, à compter du 31 août. Mais la situation sanitaire aux Etats-Unis est loin d'être satisfaisante, avec une augmentation du nombre de cas de Covid-19 et de décès ces dernières semaines. Alors les joueurs s'interrogent, à l'image de Benoît Paire. S'il devait trancher aujourd'hui, le Français l'avoue, il ne se rendrait pas à New York.

Actuellement dans le sud de la France où il dispute l'UTS, la compétition organisée par Patrick Mouratoglou, Paire a confié à nos confrères de RMC son inquiétude. "Aujourd’hui, je dis non, a-t-il expliqué samedi. Il y a un mois j’aurais dit 'cela va mieux, les bars rouvrent, les restaurants rouvrent', mais là c’est un peu la catastrophe. Maintenant il y a des risques à y aller. Même si on y va, il y a des risques car il y a beaucoup de cas sur place. (...) Y aller c’est prendre le risque de se faire contaminer."

US Open

Un forfait de plus : Kuznetsova renonce à à cause du Covid-19

HIER À 20:12

Priorité à la terre ?

Sauf amélioration sensible d'ici le mois prochain, il est donc probable que Benoît Paire, actuellement 22e au classement ATP, décide de faire l'impasse sur le deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année puisque Wimbledon a été purement et simplement annulé à cause de la crise du coronavirus. D'autant que le simple fait de pouvoir voyager aux Etats-Unis (et d'en ressortir) constitue une complication en soi, comme l'a rappelé l'Avignonnais : "Il faut trouver des vols pour y aller, et pour rentrer aussi. Même s’il y a la contrainte financière avec l’interruption de la saison et le besoin de jouer, à un moment je préfère ne pas jouer et rester en vie et en bonne santé."

La surcharge du calendrier pourrait finir de le convaincre de renoncer à Flushing Meadows. Le Masters 1000 de Madrid commencera juste après la fin de l'US Open qui, lui-même, ne précèdera le début de Roland-Garros que de deux semaines. Benoît Paire pourrait donc se focaliser sur la courte saison européenne sur terre battue. "Je préfère limite attendre les tournois en Europe comme Madrid et Rome tranquillement, explique-t-il. Si c’est y aller (à New York, NDLR) avec des risques et observer une quarantaine au retour, cela parait compliqué car si on joue l’US Open, on doit sacrifier Madrid et Rome."

Une petite douche et ça repart : face à la chaleur, Benoît Paire a une méthode radicale et efficace

00:00:20

US Open

"Recluse" mais prête, Serena ne boycottera pas l'US Open

09/08/2020 À 06:26
US Open

Après Barty, Svitolina et Bertens renoncent aussi

07/08/2020 À 13:59
Dans le même sujet
TennisUS Open
Partager avec
Copier
Partager cet article