Dans une "bulle" près de l'aéroport John Fitzgerald Kennedy, avec un staff très réduit, sans qualifications et avec seulement 24 paires de double au lieu de 64... Voici à quoi pourrait ressembler l'US Open 2020. Ce lundi, l'USTA (la Fédération américaine de tennis) pourrait prendre une décision finale quant à la tenue des Internationaux des Etats-Unis, pour l'instant programmés du 24 août au 13 septembre. Mais l'organisation du tournoi new-yorkais, dans ces conditions sanitaires strictes, n'emballe pas le monde du tennis. A commencer par le numéro un mondial, qui envisage de passer son tour.

US Open
L'étau se resserre autour de Flushing Meadows
15/06/2020 À 09:10

"Les restrictions sont extrêmes et difficiles à appliquer, a indiqué Novak Djokovic dans un entretien accordé à la chaine de télévision serbe RTS la semaine passée. La plupart des joueurs à qui j'ai parlé étaient très négatifs quant à savoir s'ils iraient là-bas. Pour moi, en l'état actuel des choses, la saison se poursuivra probablement sur terre battue début septembre." De son côté, Rafael Nadal a souligné que "la situation n'était pas idéale". "Si vous me demandez aujourd'hui si je vais voyager à New York pour jouer un tournoi de tennis, ma réponse sera "non". Après je ne sais pas comment la situation va évoluer dans deux mois et demi", a noté le Majorquin.

Ce lundi dans les colonnes de L'Equipe, Richard Gasquet a également fait part de son scepticisme. "Le premier truc est qu'il faut que tout le monde puisse jouer, qu'il y ait des qualifs... Si les joueurs d'Amérique du Sud ne peuvent pas venir, ce n'est pas normal. Tout le monde doit jouer ou personne ne doit jouer. Ça me paraît très compliqué à organiser", a expliqué le Biterrois. "Je suis pour que ça se joue mais sous certaines conditions, a ajouté Lucas Pouille. Si on est en quarantaine et qu'on ne peut pas s'entraîner, je pense que ce n'est pas possible."

Rafael et Novak sont riches donc leurs opinions sont faussées, elles ne devraient pas être prises en compte

De son côté, Feliciano Lopez a hâte de rejouer. Peu importe si les conditions d'organisation sont plus strictes. "Je pense nous devons commencer à jouer au tennis le plus tôt possible. Cette situation ne peut plus durer plus longtemps. Je sais que l’US Open se prépare déjà à accepter que certains joueurs ne viennent pas. Certains pensent que c’est un sacrifice de ne pas avoir tout leur staff auprès d’eux. Pour ma part, je pense que c’est un tout petit sacrifice", a assuré le 56e joueur mondial qui fêtera ses 39 ans le 20 septembre dans les colonnes du Daily Mail.

Mouratoglou : "Si les Top joueurs n'y vont pas, ça remettra en cause la tenue de l'US Open"

Pour Patrick McEnroe, ex-capitaine de l'équipe américaine de Coupe Davis, l'US Open doit avoir lieu. "Si la situation ne s’aggrave pas, je ne vois pas de raison d’annuler le tournoi, a expliqué le frère de John à Tennis Channel. Pour l’instant, cela semble difficile, mais dans deux mois, la situation pourrait s’être améliorée. Rafael et Novak sont riches donc leurs opinions sont faussées, elles ne devraient pas être prises en compte. La plupart des joueurs pensent que tout doit être fait pour que l’US Open ait lieu." Si les Internationaux des Etats-Unis sont maintenus, ils devraient faire couler encore beaucoup d'encre d'ici la fin août.

Quatorzaine, vestiaires, nourriture... : pourquoi Zverev est sceptique face à la tenue de l'US Open

US Open
Medvedev protégé par l'US Open ? Une joueuse belge relance la polémique
16/09/2020 À 09:51
US Open
"De la tension et un niveau de jeu chancelant, c'est ça aussi que l'on veut voir dans le tennis"
16/09/2020 À 09:00