Quel meilleur endroit que New York pour mettre en scène le retour de la vie dans les gradins ? Un an après avoir été le premier tournoi du Grand Chelem à faire avec le coronavirus en organisant son édition 2020 à huis clos, l'US Open 2021 sera aussi le premier à remplir son site pendant toute la durée de la quinzaine (30 août-12 septembre). L'organisation de l'épreuve a ainsi annoncé jeudi qu'elle disposerait de sa capacité maximale d'accueil, plus d'un an et demi après l'Open d'Australie 2020, dernier Majeur à s'être déroulé dans des conditions classiques avant la pandémie de coronavirus.
Ce retour à la normale a été principalement permis par les progrès de la vaccination : 70 % des adultes de l'Etat de New York ont ainsi au moins reçu une dose. Le gouverneur Andrew Cuomo a d'ailleurs dévoilé que les règles de distanciation sociale seraient progressivement allégées. Le prochain US Open marquera donc bien le retour des "night sessions" électriques et à guichets fermés sur le court central Arthur Ashe d'une capacité de 23 771 places.
US Open
Highlights | Taro Daniel - Andrey Kuznetsov
25/09/2020 À 07:02

De Roland à Flushing, une amélioration progressive des conditions d'accueil

Cette information s'inscrit dans la logique constatée dernièrement d'une meilleure maîtrise de la pandémie en Europe et aux Etats-Unis qui facilite l'organisation des événements sportifs. Après Roland-Garros, qui a pu accueillir jusqu'à 13 000 spectateurs dans les derniers jours de tournoi, Wimbledon a aussi dévoilé voici quelques jours son plan pour son édition 2021 (28 juin-11 juillet).
Le Majeur anglais bénéficiera d'une jauge d'accueil fixée à 50 % de sa capacité maximale. Les finales se joueront même à guichets fermés sur le Centre Court (15 000 places) lors du dernier week-end de compétition.
US Open
Medvedev protégé par l'US Open ? Une joueuse belge relance la polémique
16/09/2020 À 09:58
US Open
"De la tension et un niveau de jeu chancelant, c'est ça aussi que l'on veut voir dans le tennis"
16/09/2020 À 09:00