Monumental ! Son parcours relevait déjà de l’impensable, mais elle n’est plus qu’à une marche d’inscrire son nom au palmarès de l’un des tournois les plus prestigieux au monde. A seulement 18 ans, Emma Raducanu, issue des qualifications, va disputer sa première finale à Flushing Meadows, après avoir dominé de bout en bout Maria Sakkari [17], vendredi, en deux sets (6-1, 6-4) et 1h23. Elle devient la première joueuse, hommes et femmes confondus, à atteindre ce stade de la compétition à New York à l'issue d'un tournoi débuté par les qualifications.

Muraille à la volée, toujours aucun set perdu : Raducanu a déroulé contre Sakkari

Après neuf matchs disputés, qualifications comprises, l’étoile montante du tennis britannique n’a toujours pas perdu une seule manche dans le Majeur américain et jouera le titre face à Leylah Fernandez (19 ans), tombeuse d'Aryna Sabalenka. En demi-finale, Raducanu (150e joueuse mondiale) a laissé glisser la pression sur elle sans jamais en être imprégnée, pour se défaire, sans trembler, de Maria Sakkari, qui a une nouvelle fois échoué aux portes de la finale en Grand Chelem, après Roland-Garros il y a trois mois.
US Open
Murray sur Raducanu : "C'est incroyable et une immense opportunité pour le tennis britannique"
14/09/2021 À 16:56
Parfaitement entrée dans son choc, Raducanu a d’emblée mis en place le jeu qui lui a permis de briller depuis ses premières balles échangées à Flushing Meadows. S’appuyant sur une première balle efficace (au total 71% de passées et 72% de points remportés derrière), la Britannique a expédié la première manche 6-1, malgré 7 balles de break obtenues par la Grecque, pour aucune convertie.

Infranchissable en retour

Offensive, Emma Raducanu n’a pas hésité à montrer que l’enjeu ne la faisait aucunement vaciller, en se montrant impériale à la volée (5/5 dans le premier acte). En face, Maria Sakkari a, elle, paru sans solutions devant tant de solidité et de maîtrise de fond de court, et a patienté avant de connaître un sursaut en seconde manche.
Mieux entrée dans ce deuxième set, la Grecque a enfin pu aligner quelques services sans devoir se battre sur chaque point. Mais le répit fut de courte durée, puisque la native de Toronto, infranchissable en retour, a finalement rapidement breaké, avant de se procurer deux balles de double-break à 3-1.
L’expérience de Sakkari, joueuse la plus âgée de ces demi-finales (26 ans), lui a permis d’effacer ces occasions, avant de devoir renouveler l’opération à 4-2, avec de nouveau cinq opportunités en faveur de la Britannique. Tout compte fait, Raducanu a dû finir le travail en patronne, sur sa propre mise en jeu, pour s’offrir l’exploit le plus retentissant de sa toute jeune carrière, après avoir disputé les huitièmes de finale à Wimbledon cette saison.
US Open
Un Grand Chelem voué à l'échec ? "Si même la machine Djokovic n'y est pas parvenue..."
14/09/2021 À 10:50
US Open
Raducanu, Azarenka, Zverev ou Medvedev dans leurs oeuvres : le top 10 de l'US Open 2021
13/09/2021 À 22:48