Jenson Brooksby n'a pas démérité, mais il n'a pu priver Novak Djokovic d'un 51e quart de finale en Grand Chelem. Après un premier set de toute beauté où il a largement dominé le numéro 1 mondial et un deuxième d’une folle intensité, l'Américain, moins souverain physiquement au fil de la rencontre, a logiquement cédé en 4 sets face au triple vainqueur à Flushing Meadows, en 2h59 (1-6, 6-3, 6-2, 6-2). Djokovic retrouvera en quart Matteo Berrettini pour un remake de la finale de Wimbledon.
Djokovic a encore dû cravacher, lâchant pour la troisième fois en quatre rencontres un set, mais son rêve de Grand Chelem calendaire est plus que jamais vivant, après cette 25e victoire de suite en Majeur. Face à la wild-card Brooksby, 99e mondial, le roi du circuit n’a pas vécu un match de tout repos, la faute au panache et à la puissance du régional de l’étape, pas du tout intimidé à l’idée de jouer un homme à 20 titres du Grand Chelem au compteur, pour sa première dans le Arthur-Ashe Stadium.
US Open
Murray sur Raducanu : "C'est incroyable et une immense opportunité pour le tennis britannique"
14/09/2021 À 16:56

Le mur Brooksby a longtemps posé problème à Djokovic

Le joueur de 20 ans est même devenu le premier joueur depuis Rafael Nadal en 2013 à faire perdre un set à Djokovic en ne concédant qu’un jeu à l’US Open. Encore une fois en mode diesel, alors que le public poussait logiquement pour Brooksby, le "Djoker" s’est longtemps heurté à un mur, auteur d’une seule faute directe dans le premier acte, et qui a très souvent déréglé le métronome serbe. Encore en jambes malgré son duel en 5 sets face à Aslan Karatsev lors du tour précédent, il a impressionné dans la 2e manche, malgré un break concédé et un 3-0 contre lui d’entrée.
Au terme d’un jeu totalement fou et long de 20 minutes, avec quelques points magnifiques, l’Américain est parvenu à débreaker sur sa sixième occasion face au n°1 mondial, enflammant les spectateurs, pour revenir à 3-2. Mais c’est là que le jeune joueur a commencé à lâcher du lest. Perdant dans la foulée son service, il a laissé un "Nole", pourtant loin de ses standards sur sa mise en jeu (seulement 53% de premières balles dans le 2e acte), revenir à un set partout.

Un "Djoko smash" fatal : le point qui a résumé le premier set catastrophique de Djokovic

Djokovic a essoré Brooksby physiquement

Peu à peu, la tendance de la rencontre s’est inversée, Brooksby est redevenu friable. Il a concédé deux breaks de suite dans le troisième set pour se retrouver mené 4-0, alors que son adversaire montait lui tranquillement en puissance. Largué, il n’a pu empêcher le numéro 1 mondial de prendre les devants. Touché physiquement, il a été gêné à la jambe gauche, comme l’a laissé penser l’intervention du kiné avant le début du 4e set.
Redevenu, comme quasiment tout le reste du circuit, trop friable au service face au meilleur relanceur du monde, Brooksby a alors vu Novak Djokovic dérouler sans trop forcer. Avec quelques coups de pouce, puisque c’est sur sa première double-faute du match qu’il a offert le break d’entrée à son adversaire.
Plus gêné dans les longs rallyes, le protégé de Marian Vajda a encore pris le service de son adversaire pour mener 5-2, concluant la partie sobrement, mais content d’avoir franchi un écueil de plus. Pour la troisième fois cette saison, Djokovic affrontera le géant italien Berrettini en Grand Chelem, avec dans l’optique de rallier, pour la première fois depuis 2018, le dernier carré à NewYork.

Djokovic et Brooksby régalent : le point incroyable remporté par l'Américain

US Open
Un Grand Chelem voué à l'échec ? "Si même la machine Djokovic n'y est pas parvenue..."
14/09/2021 À 10:50
US Open
Raducanu, Azarenka, Zverev ou Medvedev dans leurs oeuvres : le top 10 de l'US Open 2021
13/09/2021 À 22:48