Kyrgios ne freine pas

Pas le moindre break concédé – malgré 7 balles de break à négocier –, 21 aces, 35 coups gagnants et bien évidemment quelques sacrés coups de patte dont il a le secret : Nick Kyrgios a réalisé un match plein, dans la nuit de vendredi à samedi, pour se jouer en trois sets de Jeffrey John Wolf (6-4, 6-2, 6-3 en 1h54) et se qualifier ainsi pour la première fois de sa carrière pour les huitièmes de finale de l'US Open.
US Open
Alcaraz, la synthèse de Nadal, Djokovic et Federer ?
13/09/2022 À 18:15
L'Américain a peut-être un look bien à lui et un classement encore assez loin des meilleurs (87e), il n'en a pas moins une sacrée fougue sur le terrain, qu'il fallait savoir contenir. Kyrgios l'a fait à la perfection, se montrant beaucoup plus serein et dominateur qu'il ne l'avait été au tour précédent face à Benjamin Bonzi. L'Australien, finaliste de Wimbledon, est chaud bouillant au moment d'aborder la deuxième semaine du Grand Chelem new-yorkais. Et ça tombe bien car il s'y verra proposer un défi XXL face au tenant du titre, Daniil Medvedev.

Une demi-volée de revers pour un passing fabuleux : du Kyrgios pur jus

Medvedev toujours tranquille

Car le numéro 1 mondial a aussi bien fait le travail pour clore la "night session" sur le court Arthur-Ashe. Face à l'une des sensations de ce début de quinzaine, le talentueux Chinois Yibing Wu, 174e à l'ATP, le Russe est bien monté en puissance pour l'emporter lui aussi en trois manches sur un score d'ailleurs très similaire à Kyrgios (6-4, 6-2, 6-3). Autre similarité entre les deux futurs adversaires : ils ont passé quasiment le même temps sur le court lors de 3e tour à une minute près, puisque le match du tenant du titre a duré 1h55.

Pas d’amitié mais "beaucoup de respect" : Medvedev-Kyrgios, "ça va être une bataille fun"

C'est la conclusion impeccable d'une première semaine idéale pour Daniil Medvedev. En trois matches à Flushing Meadows, il n'a toujours pas perdu le moindre set et dans la nuit de vendredi à samedi, il a clairement haussé le ton. Alors que l'ambiance était quelque peu retombée après la dernière de la reine Serena, le numéro 1 mondial a eu affaire à un adversaire des plus tenaces dans le premier acte : Yibing Wu l'a même débreaké pour revenir à 4-4, jouant un tennis dynamique et percutant.
Mais la machine russe s'est ensuite mise en route, alignant six jeux de rang (de 4-4 à 6-4, 4-0) pour prendre la maîtrise totale des événements, et son adversaire chinois a sombré (42 fautes directes). Medvedev est donc prêt pour ce premier test d'envergure contre Kyrgios qui l'a battu voici quelques semaines à Montréal. On en salive d'avance.

Wu s’est démené, Medvedev a contrôlé : le succès du N.1 mondial en images

US Open
Garcia sur son renouveau : "En mars, je n'aurais jamais pu y croire"
13/09/2022 À 10:34
US Open
Alcaraz : "Je veux gagner en Grand Chelem contre Federer, Djokovic ou Nadal"
13/09/2022 À 08:22