Getty Images

Angelique Kerber en finale après sa victoire sur Jelena Ostapenko 6-3, 6-3

Kerber revient en finale, et peut-être pour une revanche
Par AFP

Le 12/07/2018 à 15:19Mis à jour Le 12/07/2018 à 15:59

WIMBLEDON 2018 - Angelique Kerber a dominé la Lettone Jelena Ostapenko, 6-3, 6-3, en demi-finale, jeudi à Londres. L'Allemande jouera pour le titre contre sa compatriote Julia Görges ou l'Américaine Serena Williams, qui l'avait battue en finale en 2016.

Angelique Kerber s'est qualifiée pour sa quatrième finale en Grand Chelem jeudi en battant la jeune Lettone Jelena Ostapenko, 12e mondiale, en deux sets (6-3, 6-3) en demi-finales de Wimbledon. L'Allemande âgée de 30 ans, titrée à l'Open d'Australie et l'US Open en 2016 et finaliste à Wimbledon la même année, affrontera sa compatriote Julia Görges (13e) ou la grande star du tennis féminin, l'Américaine Serena Williams, samedi en finale.

Après une année 2017 difficile, durant laquelle elle avait eu du mal à digérer son nouveau statut de N.1, Kerber retrouve les standards qui lui avait permis de détrôner Serena Williams il y a près de deux ans.

Sursaut tardif d'Ostapenko

Précise dans ses accélérations du fond du court et pugnace en défense, l'Allemande, actuelle 10e au classement WTA, a trouvé la parade à la puissance d'Ostapenko, lauréate de Roland-Garros 2017. Fidèle à ses habitudes, la jeune Balte de 21 ans a tout fait, les coups gagnants (30 contre 10 pour Kerber) et les fautes directes (36 contre 7). Mais ses erreurs, trop nombreuses, l'ont empêchée de briguer samedi le titre chez les dames après l'avoir conquis en 2014 chez les juniors.

Après avoir effacé une balle de break d'un ace extérieur, son premier du match puis recollé à 3 partout, Kerber est repassée à l'offensive dans la première manche. Elle a breaké Ostapenko dans la foulée et ne s'est plus arrêté dans ce set (6-3).

Kerber a continué de faire défiler les jeux dans la seconde manche (5-1) mais Ostapenko s'est accrochée lorsqu'elle était dos au mur. Elle a écarté une balle de match d'un revers gagnant long de ligne qui a flirté avec le filet, puis a réduit le score pour revenir à 5-3. Mais une énième faute a délivré Kerber sur le jeu suivant.

0
0