Reuters

"Je ne me sens pas bien"

Federer: "Je ne me sens pas bien"
Par Eurosport

Le 01/07/2010 à 10:52Mis à jour Le 01/07/2010 à 12:58

Roger Federer qui se plaint, c'est assez rare. Et pourtant le Suisse a révélé qu'il avait des douleurs à la jambe et au dos depuis quelques jours. Excuse ou pas, le futur N.3 mondial estime qu'il n'a pas pu défendre ses chances comme il voulait, saluant tout de même la performance de Tomas Berdych.

Vous avez vécu un moment difficile, mais avez-vous fait tout ce que vous vouliez dans ce match face à Berdych, joueur que vous avez souvent battu ces dernières saisons ?

R.F. : Je ne pense pas avoir si mal joué. J'ai joué face à lui 10 matches auparavant. Donc je le connais, je sais qu'il est capable de jouer de façon plus régulière. Il le démontre de plus en plus. C'est moi qui n'ai pas été capable de défendre comme il fallait. Je n'ai pas su faire ce qu'il fallait dans les moments importants. Lui, il a été bon quand il le fallait. Il est allé chercher la victoire. Chaque fois qu'il a eu des occasions, il a su les saisir. Donc je ne peux pas me satisfaire de ce que j'ai produit, même si tout n'était pas mauvais. Mais je ne pouvais faire ce que je voulais. Et c'est très frustrant.

Y'a t-il des problèmes physiques qui vous ont affecté ?

R.F. C'est juste une combinaison de plusieurs choses. J'ai des petits problèmes à la jambe et au dos. Ce n'est pas une blessure, ce sont des douleurs, quelque chose de désagréable. Cela ne m'a pas permis de jouer comme je l'aurais voulu. Je ne me sens pas bien depuis les deux ou trois derniers matches.

Depuis quand êtes-vous touché de la sorte ?

R.F. : La jambe, c'est depuis Halle. Depuis, ça n'a jamais vraiment disparu. J'ai une raideur dans le dos depuis cinq ou six jours, et aussi en finale à Halle. Je n'étais pas mal au point de vouloir en finir le plus vite possible. C'est seulement inconfortable. On ne peut pas jouer librement. Et quand on ne peut pas jouer librement, c'est le genre de performance qu'on obtient.

Avez-vous toujours l'envie de revenir plus fort la fois prochaine ?

R.F. : Soyez-en sûr. Je suis déjà impatient de revenir à Paris et à Londres l'année prochaine. Ils ont été des tournois très frustrants pour moi, parce que j'y ai perdu mes titres. Même si mes résultats n'ont pas été si mauvais. Les quarts de finale sont des résultats décents. Des gens pensent que c'est choquant, mais d'autres mourraient pour jouer à ce stade de la compétition en Grand Chelem. Mais je n'ai pas habitué les gens à perdre avant les demi-finales. Ma défaite à Londres n'a rien à voir avec celle de Paris en raison des conditions très dures. Robin Söderling a joué un tennis fantastique. Mercredi, j'étais perturbé par mon jeu et ma condition physique. Maintenant, je vais prendre un peu de repos, deux semaines de vacances, et attaquer de nouveau en Amérique du Nord.

Pensez-vous revenir à votre top pour dominer à nouveau le circuit ?

R.F. : Je pense pouvoir le faire. C'est pourquoi je suis ici.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0