Getty Images

Venus Williams éteint Johanna Konta et rejoint Garbine Muguruza en finale

Venus refait le coup de Melbourne

Le 13/07/2017 à 17:11Mis à jour Le 13/07/2017 à 18:01

WIMBLEDON - Venus Williams jouera bien une 9e finale à Londres. L'Américaine a battu Johanna Konta (6-4, 6-2) et éteint les derniers espoirs britanniques de victoire avec. Après sa soeur Serena en finale de l'Open d'Australie, la 11e mondiale défiera Garbine Muguruza samedi pour décrocher son premier titre du Grand Chelem depuis 9 ans. Le tout à 37 ans !

Une Williams peut en cacher une autre ! En l’absence de Serena, tenante du titre, c’est sa sœur ainée Venus qui tentera de conserver le trophée de Wimbledon dans la famille. L’Américaine s’est qualifiée pour la finale du tournoi londonien en dominant la favorite du public, Johanna Konta, en deux sets (6-4, 6-2) et 1h13 de jeu. Un match parfaitement géré par la soeur aînée des Williams, très à l’aise sur ce gazon qu'elle connait si bien. En face, Konta s’est crispée en fin de premier set, et s’est ensuite écroulée pour laisser échapper son rêve. Venus Williams est donc de retour en finale de Wimbledon pour la première fois depuis 2009. Elle y retrouvera Garbine Muguruza pour le titre.

Venus Williams est bien éternelle. Présente en demi-finale de Wimbledon pour la 10e fois de sa carrière, l’Américaine s’était arrêtée là l’an passé face à Angélique Kerber. Cette fois-ci, elle a passé cet obstacle de belle manière. Opposée à la locale Johanna Konta, l’Américaine n’a pas tremblé. En face, on pouvait penser que l’enjeu allait bloquer la Britannique, pour la première fois en demi-finale chez elle, à Wimbledon. Pourtant dès le début, Konta a été très sérieuse et efficace avec son arme favorite, le service (7 aces au total, dont 5 dans la première manche).

Deuxième finale majeure pour Venus en une saison... une première depuis 2003 !

Très serré et sans balle de break jusqu’à 4-4, le match va très rapidement basculer en faveur de Williams. Et pourtant, c’est bien Konta qui a eu les premières cartouches pour prendre l’avantage. La Britannique s’est procurée deux balles de break, bien sauvées par l’aînée des sœurs Williams. Trois fautes directes et une double faute plus tard, Konta a perdu le premier set (6-4). Elle a craqué au pire des moments pour offrir une première manche décisive à son adversaire.

Forte de cet avantage et de son expérience, Venus Williams n’a pas eu besoin de forcer pour conforter son avance. La tête sous l’eau après la perte du premier set, la favorite du public britannique s’est effondrée et n’a pas su réagir. Avec 6 coups gagnants, 7 fautes directes et seulement 33% de points remportés derrière sa seconde balle dans le deuxième set, Konta s’est constamment fait agresser. Venus Williams a ensuite accéléré pour prendre deux fois la mise en jeu de Konta et ainsi conclure rapidement la rencontre.

C’est donc sa deuxième finale de Grand Chelem cette saison, après sa défaite face à sa sœur, Serena, à l’Open d’Australie lors du match pour le titre. Jouer deux finales majeures en une saison, ce n’était plus arrivé à Venus depuis…2003 ! Une éternité pour la joueuse américaine. Cette année-là, c’était déjà à Melbourne (et déjà face à Serena) et à Londres qu’elle avait lutté jusqu’au bout pour le titre, sans succès. Bis repetita ? La réponse samedi, en finale, cette fois-ci face à l’Espagnole Garbine Muguruza.

0
0