Getty Images

Rafael Nadal, assuré de rester n°1 mondial après Wimbledon : "Je ne suis pas venu là pour ça"

Nadal : "Je ne suis pas venu là pour rester n°1"

Le 07/07/2018 à 20:08Mis à jour Le 07/07/2018 à 20:10

WIMBLEDON - Rafael Nadal s’est qualifié pour les huitièmes de finale, samedi, en battant Alex De Minaur : 6-1, 6-2, 6-4. L’Espagnol, qui n’a pas lâché le moindre set depuis le début du tournoi, est assuré de rester n°1 mondial à son issue. Premier objectif rempli ? "Je ne suis pas venu là pour ça" répond le double vainqueur de Wimbledon, qui n’a plus atteint les quarts à Londres depuis 2011.

Rafael Nadal restera numéro 1 mondial à l’issue de Wimbledon. En s’imposant samedi face à Alex De Minaur (6-1, 6-2, 6-4), l’Espagnol s’est qualifié pour les huitièmes de finale, stade de la compétition auquel il a été battu l’an dernier. Il s’est ainsi assuré de ne perdre aucun point au classement ATP, tandis que Roger Federer, tenant du titre, ne peut pas en gagner.

"Je préfère rester N.1 que passer N.2, bien sûr, mais je ne suis pas venu là pour ça, a déclaré Nadal à ce sujet, après son succès. Je suis venu pour réaliser le meilleur tournoi possible." Le double vainqueur de The Championships (en 2008 et 2010) n’est pas du genre à se satisfaire d’un quart de finale… mais il n’a plus qu’un match à gagner pour réaliser son meilleur Wimbledon depuis 2011, année de sa défaite en finale face à Novak Djokovic.

  • Nadal à Wimbledon depuis 2012 :
2017 Défaite en huitième face à Gilles Muller (6-3, 6-4, 3-6, 4-6, 15-13)
2016 -
2015 Défaite au 2e tour face à Dustin Brown (7-5, 3-6, 6-4, 6-4)
2014 Défaite en huitième face à Nick Kyrgios (7-6, 5-7, 7-6, 6-3)
2013 Défaite au 1er tour face à Steve Darcis (7-6, 7-6, 6-4)
2012 Défaite au 2e tour face Lukas Rosol (6-7, 6-4, 6-4, 2-6, 6-4)

Pour l’instant, le parcours de Nadal ressemble à un long fleuve tranquille. Il a expédié Dudi Sela, Mikhail Kukushkin et, donc, Alex De Minaur, sans perdre le moindre set. Il n’a même jamais été poussé jusqu’au jeu décisif. En ce sens, sa première semaine ressemble à celle de Wimbledon 2017. Le Majorquin n’avait, déjà, pas laissé une seule manche en route jusqu’aux huitièmes. Il était alors tombé sur un os : un spécialiste du gazon, en la personne de Gilles Muller. Cette année, il n’est pas encore passé au révélateur d’un tel joueur. "J'ai battu des adversaires qui savent jouer sur cette surface", a poliment estimé Nadal, avant de reconnaître qu’il n’avait "pas encore rencontré de gros serveur."

Vesely, premier test ?

Au prochain tour, lundi, Rafael Nadal jouera contre Jiri Vesely, tombeur ce samedi de Fabio Fognini (N.19) : 7-6, 3-6, 6-3, 6-2. Le Tchèque de 25 ans (93e du classement ATP) a le profil du joueur pouvant poser des problèmes sur herbe au numéro 1 mondial. En a-t-il l’étoffe ? Du haut de son mètre quatre-vingt-dix-huit, il a distribué 47 aces depuis le début du tournoi. Huitième de finaliste à Wimbledon en 2016, il peut faire office de premier test pour l'Espagnol. S’il le passe, Rafael Nadal croisera la route de Juan Martin del Potro ou de Gilles Simon en quart de finale.

Rafael Nadal - Wimbledon 2018

Rafael Nadal - Wimbledon 2018Getty Images

0
0