Getty Images

Roger Federer : "Digérer cette défaite ? Cela peut me prendre du temps comme une demi-heure..."

"Digérer cette défaite ? Cela peut me prendre du temps comme une demi-heure..."

Le 11/07/2018 à 21:11Mis à jour Le 12/07/2018 à 09:17

WIMBLEDON - Roger Federer s'est incliné en quart de finale, mercredi, face à Kevin Anderson (2-6, 6-7, 7-5, 6-4, 13-11). Le Suisse, tenant du titre et favori du tournoi, a eu du mal à expliquer son échec, en conférence de presse. Il n'a en revanche eu aucune peine à le relativiser, avant d'assurer qu'il comptait revenir à Londres avec de l'ambition l'an prochain.

Roger Federer a vécu une immense désillusion, mercredi à Wimbledon. L'octuple vainqueur du Grand Chelem britannique a été éliminé en quart de finale par Kevin Anderson, qui n'avait jamais passé plus de trois tours sur le gazon londonien. Battu en cinq sets (2-6, 6-7, 7-5, 6-4, 13-11) alors qu'il avait remporté les deux premiers et obtenu une balle de match dans le troisième, Federer ne s'expliquait pas sa surprenante baisse de régime, en conférence de presse : "Mis à part dans le premier set, je ne me sentais pas à 100% (…) Je ne sais pas si c'est lié à la brise ou si c'est tout simplement un jour sans."

Federer assure ne pas avoir douté, lorsqu'il n'a pas réussi à conclure en trois sets : "A ce moment-là, je menais deux sets à un. Tout allait bien... Je ne pensais pas que j'allais perdre." Mais il a progressivement senti la rencontre lui échapper : "Plus le match avançait, moins j'arrivais à le surprendre. J'avais une mauvaise impression… ce n'est pas comme si c'était nouveau. J'avais déjà ressenti cela auparavant, lors de pas mal de matches similaires à celui-ci (sic)." En 2011, le numéro 2 mondial avait déjà laissé échapper une avance de deux sets face à Jo-Wilfried Tsonga, à Wimbledon, en quart de finale. Tout comme quelques mois plus tard en demi-finale de l'US Open, face à Novak Djokovic. Mais il n'avait plus connu pareille mésaventure depuis.

Roger Federer, éliminé en quart de finale de Wimbledon 2018 par Kevin Anderson

Roger Federer, éliminé en quart de finale de Wimbledon 2018 par Kevin AndersonGetty Images

" C'est important de passer du temps en famille, de voir les copains en Suisse"

Absent du dernier carré de The Championships pour la première fois depuis 2013, Federer a estimé qu'il ne "mérit(ait) pas de gagner". "Anderson a très bien joué mais je pense ne pas l'avoir assez poussé", a-t-il regretté. "C'est comme ça contre les grands serveurs. On n'est jamais vraiment "safe" (en sécurité), même avec des balles de break qui peuvent faire toute la différence, a analysé le tenant du titre déchu. Quand on ne les exploite pas, trois heures plus tard on peut se retrouver dans cette situation à se demander pourquoi on a perdu…"

Interrogé sur la difficulté qu'il éprouverait à se remettre de cet échec, Federer a pris les choses avec légèreté : "Cela peut me prendre du temps comme cela peut me prendre une demi-heure (...) En général, cela aide de jouer un tournoi tout de suite après une défaite comme celle-ci, mais le plan c'était d'observer une pause et de repartir fort pour l'Amérique du Nord. C'est important de passer du temps en famille, de voir les copains en Suisse."

Rendez-vous est pris pour l'an prochain

Depuis son retour aux affaires en janvier 2017, après une demi-saison blanche pour soigner son genou gauche, Federer n'est pas souvent passé à côté de ses objectifs. En cinq tournois du Grand Chelem disputés sur la période, il compte trois titres pour deux quarts de finale. Pas vraiment le bilan d'un joueur sur le déclin, malgré ses 36 ans. "L'objectif c'est bien sûr de revenir l'an prochain, a annoncé le Suisse. Je ne considère pas cela comme un travail inachevé. Je trouve plutôt que j'ai fait du bon boulot ici ces dernières années (sourire). Donc tout va bien. Je suis simplement déçu."

Roger Federer, tête basse, battu par Kevin Anderson, bras levés - Wimbledon 2018

Roger Federer, tête basse, battu par Kevin Anderson, bras levés - Wimbledon 2018Getty Images

0
0