Getty Images

Djokovic pense aux records et à l'Histoire, mais il carbure au plaisir

Djokovic pense aux records et à l'Histoire, mais il carbure au plaisir

Le 14/07/2019 à 10:26

WIMBLEDON – Novak Djokovic peut décrocher dimanche un 5e Wimbledon et un 16e titre du Grand Chelem en cas de victoire sur Roger Federer en finale. Le Serbe ne cache pas que cette chasse aux records a son importante. Mais elle ne peut pas constituer sa motivation principale. Il a d'abord besoin de profiter sur le court.

21-18-15, 20-18-16 ? La course à l'Histoire des trois monstres pour le record de titres en Grand Chelem n'en finit plus de s'emballer. Depuis son retour au premier plan l'été dernier, Novak Djokovic s'est relancé dans cette bataille-là. Alors que Roger Federer est bloqué à 20 titres depuis un an et demi, le Serbe peut revenir à seulement quatre longueurs du Suisse s'il le domine dimanche en finale de Wimbledon.

Evidemment, il s'agit là d'un enjeu annexe. Une conséquence des vrais objectifs. Dimanche, une fois sur le Centre Court, Djokovic et Federer auront en quête de gagner cette finale, ce tournoi, et non de se rapprocher du record de Grands Chelems ou de le consolider. Pour autant, Ces champions n'ignorent pas la portée de ces accomplissements dans ce qu'ils légueront une fois partis. Mais sans en faire l'essence de leur carrière.

Novak Djokovic

Novak DjokovicEurosport

Un cliché, mais...

Novak Djokovic a ainsi admis vendredi vouloir "marquer l'histoire." "Bien sûr que j'aimerais avoir l'opportunité de gagner autant de titres du Grand Chelem que possible, évoque-t-il. C'est l'objectif numéro un et l'ambition principale. A côté de ça, il y a le nombre de semaines à la place de numéro un, qui est accessible pour moi." Il lui manque une année entière au pouvoir pour déloger Federer de ce trône-là, ce qui parait envisageable.

Mais le Djoker n'y pense pas tous les matins en se rasant, et encore moins en jouant. Sa plus grande motivation, assure-t-il, c'est de "prendre du plaisir". Notion dont il admet qu'elle peut apparaitre comme "un cliché", mais essentielle selon lui à son âge. D'autant que ce carburant-là s'était évaporé il y a deux ans, lors de son "burn-out" une fois le Grand Chelem sur deux ans (et en carrière) accompli.

"Ma motivation principale, je l'ai déjà dit, c'est vraiment d'être sur le terrain et de prendre du plaisir, insiste le champion de Belgrade. Je pense que c'est essentiel. Sans cela, la magie ne peut pas se produire. Je ne vois pas le tennis comme un travail ou un métier. J'ai accompli suffisamment de choses dans ma carrière pour que je puisse arrêter le tennis à tout moment. Mais je ne le fais pas pour ces raisons. Parce que j'aime vraiment ça. Mais, bien sûr, cela ne m'empêche pas d'avoir envie de marquer l'histoire de ce sport". Allier l'utile à l'agréable, en somme.

J'ai connu quelques succès contre lui ici

C'est dans cet état d'esprit qu'il rentrera sur le court dimanche. Profiter, d'abord. Préalable à une éventuelle victoire. "Oui, il y aura de l'excitation et de la nervosité, et il faudra contrôler tout ça, dit le numéro un mondial, mais franchement, c'est une finale de Wimbledon, le genre de matches dont tu rêves quand tu es gamin. Je travaille assez pour me retrouver dans cette position, pouvoir gagner à nouveau un trophée de cette importance."

Lorsqu'il s'est présenté en conférence de presse vendredi après sa victoire contre Roberto Bautista Agut, Djokovic ignorait l'identité de son adversaire en finale. Tout juste savait-il que ce serait "un membre de la NextGen", comme il l'a glissé en souriant. Federer ou Nadal, pour lui, c'était "la même chose".

Ce sera donc le Suisse. "J'ai connu quelques succès contre lui ici", rappelle-t-il, évoquant les deux finales remportées en 2014 et 2015 contre le Bâlois. "Je sais à quoi m'attendre, conclut-il. On sait tous à quel point le gazon convient à son jeu. Il ôte du temps à son adversaire. C'est une pression constante avec laquelle il faut composer."

Novak Djokovic

Novak DjokovicGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0